Connect with us

Valoris réemploie les matériaux et les hommes

valoris

Entreprises

Valoris réemploie les matériaux et les hommes

Créée en 2001 et reprise en 2012 par Croix-Rouge Insertion, l’entreprise d’insertion par l’activité économique Valoris a déménagé dans de nouveaux locaux, sur Buxerolles.

valoris

Créée en 2001 et reprise en 2012 par Croix-Rouge Insertion, l’entreprise d’insertion par l’activité économique Valoris a déménagé dans de nouveaux locaux, sur Buxerolles.

A deux pas du Méga CGR, 12 rue des Frères Lumière, à Buxerolles, Valoris occupe désormais un bâtiment de 1 000 m2 où elle peut étendre ses activités. L’entreprise est constituée de deux chantiers d’insertion, « des activités économiques répondant aux besoins du territoire, souligne Pierre Bénard, président de Croix-Rouge Insertion. Il s’agit ici de régénérer les hommes et les matières. Ces personnes éloignées de l’emploi bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel pour trouver le chemin d’un stage, d’une formation ou d’un emploi. De l’autre côté, l’établissement participe au recyclage des déchets et à la valorisation de textiles. »

L’année dernière, 57 personnes ont ainsi été accueillies sur les deux activités pour des périodes couvrant quatre mois jusqu’à deux ans. Actuellement, Valoris emploie 35 salariés, dont 7 permanents. Autour du textile, le chantier situé à Buxerolles réalise des chiffons d’essuyage, des produits professionnels ou des prestations sur-mesure.

A partir de balles de vêtements 100 % coton achetées ou de dons (drap, tee-shirt, jean, sweat  …), les salariés effectuent le tri, la découpe, le conditionnement de chiffons d’essuyage pour divers clients (APE Etiquettes, Société Poitevine de Peinture, le Puy du Fou …). Les chutes sont revendues à la société Amarande, à Lussac-les-Châteaux pour être réemployées. En 2018, 17 tonnes de textiles ont ainsi été recyclées.

L’atelier de confection réalise des sacs à main, des porte-monnaies à partir de chutes de cuir ou de tissus. Ils sont vendus après dans la boutique attenante. Les couturières fabriquent également pour les professionnels des emballages, des tabliers, des accessoires, des tote-bags … à partir de tissus recyclés. « Nous travaillons aussi avec des start-ups pour du prototypage », indique Joan Frey, la directrice. Ainsi, les objets ePause (des stations de pose pour smartphones destinées à encourager la déconnexion) sont cousus sur place. « Je n’ai pas les moyens d’embaucher, mais ainsi, je participe à l’insertion locale, précise Agnès Szabo, créatrice d’ePause. Il y a de vrais talents en plus. »

valoris

Une deuxième vie pour les objets

Le deuxième chantier concerne la recyclerie de Grand Poitiers, sur Saint-Eloi.

Gérée en partenariat avec Véolia, Valoris intervient sur des activités de séparation des matières (bois, métal, mousse …) qui seront ensuite recyclées. Pour les pièces les moins abimées, les salariés réparent, nettoient et relookent le mobilier, ainsi que l’électroménager. Ils créent également de nouveaux meubles à partir de matériaux récupérés comme des jardinières, des tables, un banc, un poulailler … « Nous pouvons utiliser les pieds d’une première table, avec le plateau du deuxième pour en créer une nouvelle, explique Hicham, salarié à la recyclerie en reconversion professionnelle. Il y a une bonne équipe, chacun s’entraide. C’est plaisant d’essayer de bricoler de nouveaux meubles, de leur donner une seconde vie. »

Ces objets customisés ou simplement nettoyés sont vendus à Valoris’Boutique, à Buxerolles. Canapés, armoires, lampes, chaises, jeux, vaisselle … chacun peut y trouver son bonheur à des prix très abordables. Et depuis fin 2018, Valoris a rejoint la vente en ligne avec www.label-emmaus.co. Sélection des articles, fixation des prix, prise de photos, mise en ligne de l’article, gestion des commandes, … deux postes sont aujourd’hui dédiés cette activité et envoient ainsi chaque jour des dizaines de colis. Encore une autre façon de donner une nouvelle vie à des objets de seconde main.

Mathilde Wojylac

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut