Connect with us

Xlim, générateur de start-ups

Actualité

Xlim, générateur de start-ups

A travers ses travaux de recherches fondamentales, au sein de laboratoires communs ou de contrats spécifiques avec des industriels, Xlim génère de l’activité économique sur le territoire.

xlim-d-baillargeat

A travers ses travaux de recherches fondamentales, au sein de laboratoires communs ou de contrats spécifiques avec des industriels, Xlim génère de l’activité économique sur le territoire.

« Electronique », « Photonique », « Mathématique, Informatique et Image » sont les trois pôles scientifiques du laboratoire Xlim. A l’image du territoire de la Région Nouvelle-Aquitaine, Xlim, implanté à Limoges, Poitiers, Brive-la-Gaillarde, et Angoulême, s’est réorganisé il y a tout juste un an. «  Auparavant, chaque site avait une identité géographique. Désormais, nos trois pôles de recherche sont répartis dans les quatre villes de la région pour donner à Xlim une identité de recherche globale. Il faut savoir s’adapter  », explique Dominique Baillargeat, directeur du laboratoire Xlim, certain que les opportunités créées par la région Nouvelle-Aquitaine seront plus fortes que les difficultés.

Avec ses 460 chercheurs, enseignants-chercheurs et personnels techniques, Xlim mène de concert des travaux de recherches fondamentales et de recherches partenariales avec des industriels pour des applications futures dans les domaines aérospatial, de la défense, des objets communicants. « Nous pouvons travailler sur un contrat autour d’un projet industriel identifié. Nous sommes aussi engagés sur des thématiques spécifiques au sein de nos six laboratoires communs. Dans ce cas, soit un chercheur veut aller plus loin sur ses recherches avec un industriel soit c’est l’industriel qui a identifié ses besoins et qui saisi le laboratoire sur cette question », souligne Dominique Baillargeat.

Depuis 25 ans, Xlim a tissé des relations fortes avec Thales Alenia Space et le CNES. Le point de départ d’un laboratoire commun qui a notamment fait naître la start-up AirMems en 2013. Toujours hébergée par Xlim, AirMems fabrique des micro-commutateurs présents dans des objets du quotidien comme les téléphones portables, mais aussi les satellites. Comme AirMems, la recherche Xlim a ainsi permis la création de 14 start-ups depuis 2004. Une manière de valoriser le travail des chercheurs et de contribuer économiquement au développement du territoire. Par l’emploi aussi puisque, depuis cinq ans, Xlim a financé sur ses fonds propres 35 personnes par an, pour un budget consolidé consacré à la recherche de 20  M€ dont 37  % (hors dotations tutelles) avec notamment des partenariats avec les industriels.

M. N.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut