Apprendre à lire avec Magik Eduk

Publié le 14 juin 2019 | Entreprises / Une

Payant

magik eduk

C’est reconnu, les enfants apprennent mieux en s’amusant et pour ceux qui rencontrent quelques difficultés à l’apprentissage de la lecture, Graphonémo, le serious game imaginé par Magik Eduk sera leur meilleur allié pour avancer au même rythme que les copains.

Une rencontre, une passion commune pour venir en aide aux enfants en difficultés, Sylvie Meunier et Sandrine Gregoire sont les co-créatrices de Magik Eduk, une entreprise spécialisée dans l’apprentissage de la langue en s’amusant. A l’aube de sa retraite, Sylvie Meunier, enseignante spécialisée auprès des enfants dysphasiques et dyslexiques prend sous son aile Sandrine Gregoire également enseignante dans le réseau d’aide spécialisé. « Nous travaillions dans la même école et lorsque Sylvie m’a présentée sa méthode, j’ai tout de suite été séduite. Au bout d’un an, j’ai vu les résultats et j’étais bluffée. » « Et, comme je partais à la retraite et que je souhaitais faire des confitures, je lui ai cédé mon carton qu’elle a qualifié de “magique” afin de poursuivre mon travail, complète Sylvie Meunier. J’étais très heureuse et fière de savoir que ma méthode d’apprentissage allait se poursuivre dans le temps. » C’était sans compter sur le dynamisme de Sandrine Gregoire qui a réellement senti le potentiel de cet outil, mais qui a souhaité lui apporter une touche numérique. « Après le départ de Sylvie, j’ai utilisé son carton et les résultats étaient toujours au rendez-vous, j’ai alors décidé d’en faire un véritable outil pédagogique numérique. » En 2017, avec un ami développeur, Sendrine Grégoire numérise la méthode de Sylvie Meunier, cette dernière est stupéfaite du résultat et décide de s’associer pour continuer cette nouvelle aventure. « Mon fils Arthur avec son entreprise Sound Design a apporté la touche finale avec les sons que nous avons enregistré dans mon dressing (rire) et nous avons filé à la CCI rencontrer Corinne Auquinet qui nous a bien guidée. »

Start-up week-end révélateur

En mars 2018, la future start-up est invitée à participer à un événement organisé par le SPN en lien avec les EdTech. Sandrine Gregoire est motivée, elle se lance seule dans l’exercice et décroche la 3e place.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management