Connect with us

Ayaline surfe sur le web depuis plus de 20 ans

ayaline

Entreprises

Ayaline surfe sur le web depuis plus de 20 ans

Aérodynamicien de formation, Bouziane Fourka a très rapidement senti le potentiel d’internet. Diplôme d’ingénieur de l’Ensma en poche, il lance avec un ami l’une des premières web agency en région, LnetMultimedia qui deviendra Ayaline en 2010.

ayaline

Aérodynamicien de formation, Bouziane Fourka a très rapidement senti le potentiel d’internet. Diplôme d’ingénieur de l’Ensma en poche, il lance avec un ami l’une des premières web agency en région, LnetMultimedia qui deviendra Ayaline en 2010.

« Nous sommes des créateurs de sites internet, décrit modestement Bouziane Fourka. Nous offrons toutes les compétences, conseils, charte graphique et de l’hébergement depuis notre création. » D’origine marocaine, Bouziane Fourka a rapidement développé des relations avec son autre pays. « La vie de l’entreprise a été rythmée par un nouvel élan tous les 5 ans. Les 5 premières années, nous nous sommes fait connaître en France et à l’international en développant une filiale au Maroc. En 2004, nous avons rejoint le groupe SQLI et nous avons pu bénéficier de tous les avantages d’une grande structure. En 2010, j’avais envie d’un retour à l’indépendance et j’ai quitté le groupe, changé de nom et je me suis installé en centre-ville de Poitiers. » En 2016, Bouziane Fourka vit un nouveau changement en rejoignant la zone économique des Temps Modernes à Chasseneuil-du-Poitou.

Encore plus grand

Spécialisée dans les technologies open source, Ayaline a toujours fait de l’innovation sa force. « Nous consacrons entre 10 et 15 % de notre chiffre d’affaires à la R&D et nous collaborons régulièrement avec le laboratoire de l’université de La Rochelle. » Parmi ses clients, elle compte pas moins de 300 collectivités, une centaine d’offices de tourisme, Charente-Maritime tourisme, « première destination touristique », précise le dirigeant et des références comme Samsung, TF1, Pulsat … Aujourd’hui, Ayaline emploie 35 personnes et avait besoin de s’agrandir. « J’ai profité de cette occasion pour revenir là où j’ai été formé et installer mes nouvelles équipes. Dans l’année, nous espérons recruter entre 5 à 10 personnes. » Et côté Maroc, l’agence poursuit son développement vers le Maghreb.

Lydia De Abreu

More in Entreprises

En haut