Connect with us

Binov, la bineuse innovante

binov

Entreprises

Binov, la bineuse innovante

L’agriculture se modernise peu à peu, et des créateurs comme Dominique Coulot y participe. Avec sa Binov, il permet de faire avancer les choses de manière significative.

binov

L’agriculture se modernise peu à peu, et des créateurs comme Dominique Coulot y participe. Avec sa Binov, il permet de faire avancer les choses de manière significative.

L’innovation touche tous les domaines, aussi bien le médical que l’agriculture. L’image du cultivateur poussant sa charrue tirée par bœufs est loin, pour autant les choses n’avancent pas si vite. C’est pour cela que Dominique Coulot a réinventé sa propre bineuse. Grâce à un système de bielles, le créateur offre maintenant la capacité de biner la terre sans jamais quitter le sol. Cette innovation permet de biner en sol très dur, mais assure aussi une certaine régularité. Cela fait aujourd’hui 5 ans que l’aventure Binov a commencé et cela n’est pas prêt de s’arrêter. « Je suis tout seul dans ce projet, et c’est lorsque je me suis rendu compte que les bineuses sur le marché ne me correspondaient pas et qu’elles n’avaient pas évolué depuis près de 30 ans, que j’ai décidé de créer ma propre bineuse, la Binov. » Cette idée de parallélogramme inversé, le procédé de la Binov, a été breveté au niveau national, mais aussi européen. Cette démarche n’aurait pas été possible sans l’aide de la Chambre de métiers et de l’artisanat.

Après l’idée vient la concrétisation du projet et Dominique Counot a décidé de tout faire lui-même, de la conception à la réalisation. La peinture et le traitement de surface sont faits par un tiers. Il se charge de l’assemblage.

binov

La machine agricole du futur

La Binov est dans l’air du temps, elle permet notamment de réduire de moitié la consommation de pesticides, quand on sait à quel point l’homme pollue la planète ces dernières décennies. La bineuse est le moyen le plus rentable de nettoyer les sols, mais elle est aussi plus respectueuse de l’environnement. Cette innovation reste malgré tout peu connue des professionnels, en 5 ans Dominique Coulot en a vendu 28.

La vente de ses machines se fait principalement par le bouche-à-oreille, car même s’il a la possibilité de présenter ses créations sur de grands salons, Dominique Coulot choisit de ne pas le faire. « L’emplacement est assez coûteux, de plus il faudrait en vendre une grande quantité pour rentrer dans mes frais. » Il fait donc le choix de commercialiser sa Binov seul, même si cela prend plus de temps.

Pour améliorer son outil, il envisage aussi de développer des socs, qui permettront de protéger les dents contre les impacts de cailloux, et donc d’optimiser la machine. La Binov est en avance sur son temps et cela le créateur ne veut pas le perdre, au contraire puisqu’il envisage aussi d’installer une désherbineuse sur la Binov, à destination des agriculteurs non-bio, pour désherber de manière précise les cultures. u

C. C.

Plus : www.bineuse-binov.com.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Entreprises

En haut