Les contes et jeux de Purple Brain Créations

Publié le 4 janvier 2018 | Entreprises

benoît forget

A Parthenay, autour du thème des contes et des fables, Benoît Forget accompagne les créateurs de jeux de société, du prototype à la commercialisation. Après une gamme famille, il a sorti une nouvelle collection destinée aux adultes et totalise dix jeux à son actif.

Il était une fois, un jeune Deux-sévrien mordu de jeux de société. Pour assouvir sa passion, Benoît Forget collabore à différents médias (Plato magazine, Scifi-Universe et Ravage Magazine). Il entre ensuite comme chef de projet dans la maison d’édition Libellud. Quelques années plus tard, il déménage à la périphérie de Bordeaux. « Grâce à l’expérience acquise au fil des projets, je me suis décidé à créer ma propre entreprise. » En 2013, il lance Purple Brain Créations avec pour thématique la littérature jeunesse, les contes et les fables. « Je voulais éditer des jeux familiaux. Ainsi, ceux de la gamme Contes et jeux, durent en moyenne 20 à 30 minutes. Les enfants, mais aussi les adultes peuvent participer, sans que les adultes ne s’ennuient pour autant. Tous sont réunis pour passer un bon moment. »

Ainsi, des auteurs, de toutes les nationalités, lui soumettent leur prototype. Ils affinent ensemble, l’univers, les mécanismes de jeu. « Je me charge de la direction artistique en sélectionnant l’illustration, il y a ensuite la relecture, l’impression, la communication, la diffusion … Je suis un peu comme un chef d’orchestre qui ferait se mettre au diapason tous les acteurs. » Sa première sortie « Les trois petits cochons » connaît un joli succès. « Il est aujourd’hui disponible dans 13 langues. Et la version russe devrait bientôt s’y ajouter. » Ces jeux ont été remarqués lors de festivals et 150 000 exemplaires se sont écoulés. « Le Lièvre et la tortue » a reçu par exemple des récompenses aux Etats-Unis et en Pologne. « J’ai essayé de créer un univers autour de cette gamme. Elle a un packaging différent, en forme de livre. C’est une façon de se démarquer dans les sorties. En créant une identité éditoriale qui sorte un peu des sentiers battus, les jeux sont plus visibles, notamment en boutique. » Il y a quelques mois, « Jack et le haricot magique », 8e opus, est ainsi venu compléter la collection.

L’univers de Jules Verne

En 2016, souhaitant se rapprocher de sa famille, Benoît Forget s’installe à Parthenay. Il lance également une nouvelle gamme destinée cette fois aux adultes avec « Le Tour du Monde en 80  jours ». « C’est un jeu de parcours, une réédition basée sur une version considérée comme l’un des premiers jeux de société moderne. » Il se fait remarquer, est traduit notamment en japonnais ou en hongrois. « En étant fort en France, — le marché français étant relativement mature —, certains jeux peuvent être distribués à l’étranger, l’export n’est ainsi pas une part négligeable. » Dans la même gamme, « Oliver Twist » est sorti il y a un mois. Histoires à suivre …

M. W.

Partenaire : Inovis asset management