Le Domaine de la Tour Beaumont mise sur le Haut-Poitou

Publié le 31 août 2017 | Entreprises / Une

tour beaumont

Entre vente directe et export, les vins du Haut-Poitou ravissent les papilles des particuliers comme des professionnels, décrochant souvent des distinctions. Le Domaine s’est engagé dans d’agriculture durable.

Les vendanges ne devraient plus tarder au Domaine de la Tour Beaumont. Dès la fin de la semaine, les premières grappes seront récoltées. Une avance d’un peu plus de 15 jours par rapport aux précédentes années. « Les fortes chaleurs de ces derniers jours ont accéléré le processus. Nous avons de beaux raisins, avec une belle qualité, se félicite Pierre Morgeau. Nous avons eu un très beau printemps et un bel été avec de belles journées ensoleillées, la qualité devrait être au rendez-vous. Les concentrations en sucre sont bonnes. Quand on croque un raisin, il y a déjà beaucoup de goûts, d’arômes, cela présage une jolie récolte, même si tout est à confirmer. »

Pierre Morgeau est la 5e génération à la tête du Domaine de la Tour Beaumont. Tombé dedans quand il était petit, la passion des vignes l’a toujours suivi. Après un BTS viticole au lycée agricole de Mâcon, il poursuit sa formation à l’école Tecomah de Jouy-en-Josas. Il fait un stage dans une exploitation en Bourgogne puis y est embauché. Il revient en Vienne, sur le domaine en 2009.

Aujourd’hui, l’exploitation compte 26 hectares sur Beaumont et Saint-Cyr, ainsi que 2,7 avec de jeunes plantations. Le Domaine devrait ainsi s’étendre dans les prochaines années sur 30 hectares. Six cépages y sont cultivés (sauvignon, fié gris, chardonnay, cabernet franc, gamay et pinot noir), dont la moitié en blanc et l’autre en rouge. « J’ai bénéficié de tout le travail de mon père. Au début des années 1990, il a fait cartographier les meilleures parcelles du vignoble. Nous avons étudié les terroirs, le sol, l’orientation pour savoir quel cépage mettre au bon endroit. Aujourd’hui, tout cela porte ses fruits. »

Dans la continuité de ce travail, Pierre Morgeau est dans une démarche d’agriculture durable sur l’exploitation. Jachère apicole, préservation des haies, travail du sol … l’objectif est de prendre en compte l’environnement de la vigne. Par exemple, différentes espèces de fleurs et plantes sont semées au pied des vignes. « Cela permet de ne pas laisser le sol nu en hiver et d’y apporter de la vie au printemps, tout en évitant la prolifération des mauvaises herbes. » L’objectif est d’arriver à une certification Haute valeur environnementale dans les prochaines années. « Tout ce travail favorise un enracinement en profondeur des vignes. » Cela apporterait plus de minéraux, de force à la vigne et aux raisins.

tour beaumont

Dégustation locale et exportation

La production est d’environ 150 000 bouteilles par an sous AOP Haut-Poitou et IGP Val de Loire. « Nous valorisons au maximum en Haut-Poitou. C’est ce que nous souhaitons mettre en avant. C’est un moyen d’identification forte pour nos vins, notre territoire. Nous sommes à la fois les plus méridionaux du Val de Loire et les plus au Nord des cépages néo-aquitains. Nous sommes sans doute le plus petit vignoble de Nouvelle-Aquitaine. C’est aussi ce qui fait notre originalité, notre différence. Quant à elle, l’IGP permet de nous rapprocher de la logique des châteaux de la Loire. Le nom attire pour la gastronomie et l’œnologie. La clientèle recherche la proximité, le local. Ils aiment savoir d’où viennent les produits, comment se fait la production. Ce n’est pas nouveau, mais le phénomène prend de l’ampleur. »

Dès les années 1970, l’exploitation familiale s’est lancée dans la vente directe sur le Domaine. « Nous vendons près de 50 % de notre production sur place, explique Pierre Morgeau. Les circuits courts nous connaissons depuis longtemps ! » La boutique a été refaite il y a 4 ans pour accueillir au mieux les particuliers. Les vins de la Tour Beaumont se retrouvent aussi dans les restaurants, les caves, les magasins de producteurs et sur quelques étals de certaines enseignes de la grande distribution en local. Pierre Morgeau exporte 5 à 12 % de sa production vers l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Suisse ou encore les Etats-Unis. Ses vins sont souvent dans le guide Hachette. Cette année le sauvignon blanc a obtenu une médaille d’or au concours général agricole.

La Tour Beaumont est aussi le vignoble sur lequel DD du Pwatoo s’est appuyé pour créer son rosé. « Le point de départ a été une rencontre avec les créateurs de DD. J’apporte mon savoir-faire autour du vin, la qualité, ils apportent le côté décalé, la marque identitaire, l’humour et l’univers de DD. » 3  000  bouteilles ont été produites pour ce premier Rosé de DD.

M. W.

Partenaire : Inovis asset management