Hide a Moon propose un soutien-gorge sexy et pratique

Publié le 11 octobre 2017 | Entreprises

hide a moon

Adèle Renaud et Paul Chaigne ont décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec une idée, faire de la lingerie pratique et sexy. Ils sont réalisé le premier prototype grâce à une première campagne de crowfunding et vont passer aux pré-commandes avant la fin de l’année.

Derrière Hide a Moon se cache un soutien-gorge malin et sexy. Grâce à des poches discrètes, il sera possible d’y mettre une clé, une carte d’identité, un ticket ou un peu de monnaie. Les deux créateurs, Adèle Renaud et Paul Chaigne, viennent tous deux d’obtenir leur master à l’IAE de Poitiers, respectivement en marketing et communication. « Nous avons toujours eu envie d’avoir notre propre entreprise, de fabriquer quelque chose qui viendrait de nous et finalement tout est parti d’une soirée, explique la jeune entrepreneure. Pour notre master, nous étions en stage à Lyon. En soirée, sur les péniches du bord du Rhône, n’ayant qu’une robe légère et pas de vestiaires, c’est Paul qui prenait mes affaires. C’est encombrant pour lui et pas très sécurisant pour moi. Nous sommes donc partis sur l’idée d’un soutien-gorge avec des rangements. »

De retour sur Poitiers, en septembre 2016, ils prennent le statut d’étudiant-entrepreneur, avec l’objectif de creuser l’idée avant de se lancer. « Nous suivions des cours le soir sur les aspects juridiques, financiers d’une entreprise. Nous avons réalisé un premier business plan, recherché l’existence de brevets, lancé une étude de marché … » Avec toujours leur idée en tête, ils rencontrent une modéliste à Bayonne. « La première chose était de valider avec elle notre concept. Notre idée était réalisable. Elle nous a conseillé et donné les bons contacts. » Puis, ils se sont rendus à un salon de la lingerie à Paris. « Nous avons pu voir de nombreux fournisseurs et nous nous sommes finalement arrêtés sur un tissu, souligne Paul Chaigne. Mais, nous avions besoin d’un premier prototype pour aller plus loin et convaincre les banques de nous suivre. »

Du crowfunding au prototype

Ils prennent alors contact avec la plate-forme jadopteunprojet et deux semaines plus tard lancent une campagne de financement pour collecter 3  500  €. « ça c’est fait très rapidement et très facilement. » Cinq semaines plus tard, les deux jeunes entrepreneurs avaient ainsi les fonds pour commander leur premier prototype à la modéliste. Début août, ils reçoivent ce premier modèle. « C’était une petite fierté d’avoir entre les mains ce que nous avions imaginé, ce que j’avais dessiné, relève Adèle Renaud. Nous avons choisi les matières ensemble, décidé les réglages, les bretelles, les agrafes … et là tout se concrétise. » Des six modèles qu’elle a conçus, ils en n’ont retenu qu’un. « C’est un modèle pour tous les âges, pour toutes les femmes, du bonnet A au E. Nous voulions une lingerie douce, pratique, sexy et confortable, avec notre truc en plus, des rangements intégrés. » Avec ce premier prototype, ils sont allés rencontrer des banques. « ça nous aide d’avoir le produit, cela crédibilise le projet et suscite de l’intérêt. Ça nous a aussi permis de déterminer la suite. » Ils bénéficient des conseils du centre d’entreprises et d’innovation. « Nous sommes bien accueillis, ce n’est pas saturé. Par rapport à une agglomération plus importante, les gens prennent le temps de nous suivre, de nous accompagner. »

Actuellement, la pièce est partie au Portugal pour la fabrication. « En fonction des premiers retours et des choix que nous allons arrêter, nous allons ensuite mettre en place avant la fin de l’année une seconde campagne de financement participatif sous forme de pré-commandes. » Si la première pièce est rose poudrée, le modèle devrait être décliné en plusieurs coloris. « Les possibilités sont nombreuses, mais en tout cas nous voulions répondre à un besoin et proposer une nouveauté dans le milieu de la lingerie. »

M. W.

Le site Hide a Moon pour en découvrir plus sur cette lingerie : www.hideamoon.com.

Partenaire : Inovis asset management