Connect with us

Laboratoire Cerès : Ne fumez plus, vapotez vert pour tout arrêter !

Entreprises

Laboratoire Cerès : Ne fumez plus, vapotez vert pour tout arrêter !

En douceur, le résultat n’en sera que meilleur. Exit le tabac, prenez un bol d’air ou vapotez vert, le laboratoire Cerès à Poitiers propose une alternative saine pour arrêter de fumer à moindre risque pour votre santé.

LaboCeres - 1

En douceur, le résultat n’en sera que meilleur. Exit le tabac, prenez un bol d’air ou vapotez vert, le laboratoire Cerès à Poitiers propose une alternative saine pour arrêter de fumer à moindre risque pour votre santé.

Lauréat du prix spécial innovation sociale avec la mention internationale, Antoine Piccirilli, chimiste de formation et gérant du laboratoire Ceres a mis au point une formule de liquide simple et sans danger pour les e-cigarettes. « J’ai toujours été sensible aux problèmes de santé, mes maîtres mots sont sécurité et efficacité. » En analysant la formulation des liquides des e-cigarettes très en vogue, il constate qu’ils contiennent plus de trente molécules, beaucoup trop à son goût et se met à plancher sur une solution plus simple à vocation thérapeutique. Alors directeur de Valagro, Antoine Piccirilli saute le pas de l’entrepreunariat et crée le Laboratoire Cerès en janvier 2014. « Nous avons mis au point une molécule végétale qui remplace toutes les autres. A celle-ci, nous avons ajouté un produit de substitution de la nicotine qui est non addictif et non toxique. » Une innovation qui n’est pas passée inaperçue auprès de Gaïatrend, le leader français du e-liquide. « Il aromatise notre e-liquide végétal et nous profitons de son développement exponentiel, notamment au Bénélux. En France, Gaïatrend vend à ses réseaux habituels (bureau de tabac, boutique) et nous nous concentrons sur les pharmacies et parapharmacies. Notre objectif est de lancer un dispositif médical pour arrêter complètement de fumer. »

Un substitut plus naturel pour stopper la cigarette

Soutenu par l’ex Poitou-Charentes, bpifrance, les laboratoires de l’Université de Poitiers, pour développer ses brevets, Antoine Piccirili est très reconnaissant : « Sans ces soutiens, je n’aurais pas financé les phases de faisabilité, mais ils ont cru au produit. Et aujourd’hui nous le développons pour l’international dans l’intention de lutter contre le tabagisme ». Mieux qu’un simple liquide, le Végétol et sa molécule recomposée de nicotine est 95 % moins toxique que le tabac. « Le but n’est pas de s’y habituer, mais au final de ne rien inhaler du tout. »

Lydia De Abreu

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in Entreprises

En haut