Les Métiers du Bois prennent soin du patrimoine

Publié le 27 juillet 2017 | Entreprises

métiers bois

Spécialiste de la restauration de menuiseries et charpentes de monuments historiques, la société travaille en ce moment sur les portes du 15e siècle de l’église Sainte-Radegonde à Poitiers ou les fenêtres de l’Hôtel de ville de La Rochelle.

A Fontaine-le-Comte, les Métiers du Bois sont en pleine restauration des portes de l’église Sainte-Radegonde de Poitiers. Datant du 15e siècle, abimées par le temps et l’usage, elles vont être remises en état, tout en conservant autant que possible les éléments d’origine.

La ville de Poitiers mène actuellement un programme général de restauration de ses monuments historiques. « Pour ces bâtiment, nous devons assurer le clos, le couvert et la sécurité, souligne Hélène Amblès, directrice générale adjointe à la culture et au patrimoine pour Grand Poitiers. Avec la vétusté et l’affaissement, les portes avaient de plus en plus de mal à être ouvertes et fermées. Pour l’usage et la conservation, il était temps de faire des travaux. » Un archéologue du bâtiment est intervenu en amont pour apporter un éclairage sur les étapes de fabrication et d’installation des portes. A suivi un travail conjoint entre la direction régionale des affaires culturelles (qui assure le contrôle scientifique et technique), la ville de Poitiers, l’architecte du patrimoine Bertrand Joubert et l’entreprise les Métiers du Bois pour définir un plan de restauration. « La restauration est notre cœur de métier, rappelle Cédric Roth-Meyer, directeur du site. Et la conservation notre principale préoccupation. » Les éléments les plus dégradés seront remplacés, tout en étant assemblés comme à l’origine. Les portes de 3,5 mètres sont d’abord dépoussiérées, brossées. Les parties en chêne en très mauvais état sont enlevées et remplacées par du bois vieilli et patiné pour redonner un aspect identique. Elles devraient retrouver leur emplacement d’origine fin septembre.

L’entreprise les Métiers du Bois possède l’agrément Qualibat Monuments historiques, la seule sur le département à l’avoir. Un agrément réactualisé tous les deux ans. La société emploie 12  personnes, dont 60 % de Compagnons et des itinérants en cas de chantiers supplémentaires.

métiers bois

Menuiserie et charpente

En ce moment, l’entreprise restaure également les 140 fenêtres de l’Hôtel de ville de La Rochelle, datant de la Renaissance au 19e  siècle. Toutes sont décapées, restaurées et vernies à Fontaine-le-Comte. Pour le décapage et la protection des fenêtres, la société travaille depuis longtemps avec Pascal Le Baron, basé aux Roches-Prémarie (16 compagnons). « Nous enlevons les peintures au plomb, nous nous chargeons du grattage et de la recherche de teinte pour le vernis et la protection. Nous avons l’habitude de travailler ensemble, d’échanger nos compétences. C’est un beau chantier. »

Les Métiers du Bois travaillent pour moitié pour les collectivités. La société a par exemple restauré les portes de la mairie de Chauvigny, la voûte de l’église de Saint-Pierre de Loudun, le clocher de l’église de Lencloître. « Les municipalités doivent penser à l’entretien de leurs monuments historiques, la prévention vaut mieux que la restauration. Je propose souvent de monter en haut des beffrois pour une inspection », note Cédric Roth-Meyer. L’entreprise excelle aussi dans l’art de restaurer les charpentes. Les particuliers font également appel à eux comme pour le manoir de Champdoiseau aux Trois-Moutiers. « Les monuments anciens sont notre valeur ajoutée. » L’entreprise est ainsi intervenue dans des restaurations prestigieuses comme la cathédrale Notre-Dame à Paris, le Château de Versailles ou le Château de Chantilly.

M. W.

métiers bois

Partenaire : Inovis asset management