Connect with us

Prolify s’installe en Pologne

Entreprises

Prolify s’installe en Pologne

La start-up Prolify, spécialisée dans le marketing de haute technologie, vient d’ouvrir un bureau à Poznan, en Pologne et s’apprête à recruter trois personnes à La Rochelle.

La start-up Prolify, spécialisée dans le marketing de haute technologie, vient d’ouvrir un bureau à Poznan et s’apprête à recruter trois personnes à La Rochelle.

Prolify a ouvert voilà trois semaines un bureau composé d’une équipe de développeurs à Poznan (Pologne). « Ce sont des codeurs hautement qualifiés et bilingues qui développent des applications pour de grandes entreprises. C’est le principe du onshore-nearshore. Cela crée une équipe virtuelle et en temps réel pour nos clients », explique le fondateur de la start-up, le britannique Graham Fell.

Ce nouveau service ajoute une ligne aux prestations de Prolify. A l’origine, « Prolify est une société de marketing en haute technologie, explique Graham Fell. Lorsque Microsoft développe une application en interne, cela coûte des millions. Mais pour le vendre à une multinationale, on a souvent que 30 secondes pour parler à un directeur des services informatiques (DSI) débordé. Pour cela il faut beaucoup d’expérience. C’est là que Prolify intervient. On analyse l’application et on positionne le produit pour que le DSI en perçoive tout de suite l’intérêt. » Le quadragénaire sait de qui il parle. Il a été directeur marketing de Hewlett-Packard puis d’Intell Inside. « Avant cela j’avais créé une start-up. Mais mon premier métier, c’était d’enseigner le français et l’espagnol (il possède une maîtrise en marketing obtenue à La Sorbonne, NDLR). »

Formation

Prolify intervient également dans la formation des commerciaux internes, pour qu’un appel commercial n’est pas l’air d’en être un. Des nouveaux spécialistes qui, à terme, remplaceront Prolify. « C’est vrai mais ces commerciaux changent beaucoup de poste et il y a toujours de nouvelles applications. Alors c’est sans fin », estime le dirigeant. Preuve ce sa confiance en l’avenir, la start-up prévoit de recruter trois personnes prochainement à La Rochelle.
D’ailleurs, quand on lui demande pourquoi il y a basé sa société, Graham Fell explique que « lorsque l’on a un boulot stressant, il faut un cadre de vie opposé. Et en plus avec l’aéroport, je ne suis qu’à une heure de Londres où sont installés des clients et où j’ai une partie de mon équipe. Le problème ici, c’est qu’il n’y a pas assez de trains directs pour Paris. Pour encourager les entreprises à venir à La Rochelle, il en faudrait plus. Avec le Brexit, il faut aussi inciter les entreprises anglaises à venir ici. » Il était d’abord venu en touriste et avait beaucoup apprécié les démarches écologiques de la ville, les vélos gratuits, les voitures électriques en libre service … Lui-même ne se déplace qu’à vélo, en co-voiturage ou en transport en commun alors même que Prolify a aussi « des gens » à San Francisco (États-Unis), où vivent beaucoup de ses clients à la renommée internationale (Microsoft, Oracle, Deloitte …).

O. G.

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in Entreprises

En haut