Saft, des batteries pour l’industrie

Publié le 12 octobre 2017 | Entreprises / Une

Payant

saft

Leader européen des piles au lithium et des batteries de haute technologie et leader mondial pour les batteries Li-ion équipant les satellites commerciaux, l’usine Saft de Poitiers fabrique les accumulateurs qui vont équiper le robot ExoMars.

Après les batteries de Philae*, l’usine Saft de Poitiers fabrique celles qui vont équiper le module de descente ainsi que le robot mobile ExoMars. « C’est une vraie fierté de travailler ici », souligne Lenny Cypel, directeur du site. Après trois mois de fabrication, la batterie du rover devrait être livrée à l’Agence spatiale européenne début 2018. Elle sera assemblée et subira une importante phase de tests, le lancement étant prévu pour 2020. « La plus grande difficulté reste les conditions de voyage de la batterie. Elle va subir des variations de températures extrêmes de -20 à +50°C », précise Paul Gallot-Lavallee, directeur de la division Défense & Espace.

Mais, le site de Poitiers a une vraie expertise en la matière. Depuis 12 ans et les premières batteries au Li-ion, 217  satellites ont été lancés avec à leur bord une pile Saft. « Nous sommes sur des niches à haute valeur ajoutée. La fiabilité et la longévité de nos produits font la différence », rajoute Lenny Cypel.

De la production de masse au produit spécifique, l’usine tourne constamment. « Nous apportons des solutions clé en main pour les industriels. Nous développons nos produits en interne selon le cahier des charges. » Le site de Poitiers est le seul du groupe à posséder deux divisions : Electronique civil et Défense & Espace. « Cela permet des échanges plus faciles et quand une activité baisse, nous compensons avec l’autre. C’est aussi plus d’opportunités de mobilité professionnelle et d’évolutions pour les salariés. »

Electronique, aéronautique, défense et espace … le site équipe par exemple des compteurs intelligents — un marché en pleine progression —, des appareils d’assistance respiratoire, des systèmes de télépéage … et pour la partie Défense et Espace, torpilles, missiles, lanceurs, satellites … L’entreprise développe de nouveaux marchés comme les systèmes avancés pour la défense, la marine, les voitures de courses, un robot pour une centrale nucléaire ou encore Rolls-Royce et son navire polaire. « Nous sommes en phase de développement, ce sont de nouvelles applications », note Paul Gallot-Lavallee.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management