Connect with us

Sateco, leader français du coffrage

sateco

Entreprises

Sateco, leader français du coffrage

Le béton, c’est son dada. Spécialiste du coffrage et de la sécurité des chantiers, Sateco poursuit son développement avec un chiffre d’affaires croissant et un agrandissement du site de production.

sateco

Le béton, c’est son dada. Spécialiste du coffrage et de la sécurité des chantiers, Sateco poursuit son développement avec un chiffre d’affaires croissant et un agrandissement du site de production.

Banches, plateformes, moules et outils coffrant sur-mesure, Sateco est l’un des leaders français du coffrage (40 % des parts de marché) et rayonne également à l’international, aux Etats-Unis, aux Emirats Arabes Unis, en Europe (20 % du CA)  …

Créé en 1953, les activités de Sateco ont stratégiquement évolué. Aujourd’hui, l’entreprise dispose de 25 000 m2 sur deux sites, son unité de production à Mirebeau (9 halls) et le stockage à Maillé. Elle emploie 230 salariés et son chiffre d’affaires, en croissance, s’élève à 72  M€. Chaque année, elle ne réalise pas moins de 110 000  m2 de banches et 15  km de passerelles. Soucieux d’avoir toujours une longueur d’avance, même si le président François Guilloteau, souligne que l’innovation a du mal à percer dans le bâtiment, l’entreprise détient plus de 80 brevets depuis 9 ans. « Nous avons 20 personnes qui travaillent dans le bureau d’études, note Patrick Micheneau, directeur technique de Sateco. Leur rôle est la mise en forme du béton. Comment demain, allons-nous faire pour avoir un beau mur, pas déformé, sans aspérité ? » Leur dernière innovation est le vérin Take Off, bijou de technologie pour les planchers, mais il peine à séduire. « Ce vérin électrique est révolutionnaire, il s’adapte à tous les chantiers et possède une grande capacité de déploiement et de support de charge. Ergonomique, pratique, il est utile dans différents secteurs d’activité : le ferroviaire, l’aéroportuaire, le nautisme  … Nous avons 20 ans d’avance avec ce produit, souligne François Guilloteau. Dans le bâtiment, il faut être prêt, mais pas en avance. Nous devons faire plus de marketing. »

sateco

Rayonnement à l’international

Si le vérin a du mal à percer en France, néanmoins la technologie de Sateco séduit, 12  M€ de commande pour une centrale nucléaire anglaise, 15 km de passerelle chez Bouygues et 5  km chez Eiffage, Sateco est présent sur de nombreux chantiers. L’an passé, elle a racheté un atelier (25 salariés ) en Suisse, près de Genève. Et lorsqu’il n’y a pas de banche Sateco sur les chantiers, le groupe est présent dans la protection des ouvriers. « Nous concevons des outils spéciaux, du sur-mesure. Par exemple, les ascenseurs Otis sont en partie Sateco », révèle Patrick Micheneau.

Et pour continuer à rayonner même sur les mers, Sateco a choisi de sponsoriser un jeune skipper, Benjamin Dutreux sur le prochain Vendée Globe en 2020.

Lydia De Abreu

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut