SPRC avance plats après plats

Publié le 10 décembre 2015 | Entreprises / Une

sprc paillet

Rare indépendante du secteur, la société poitevine de restauration collective avance pas à pas, sans faire de bruit. En 2016, elle agrandira ses locaux et vient de décrocher des nouveaux marchés intéressants.

Chaque jour, 3 800 repas sont fabriqués dans les laboratoires de préparation de l’entreprise SPRC. Ils partent ensuite vers des crèches, des écoles des centres d’accueil (IME, Esat), des entreprises, des administrations, au domicile de personnes âgées de la Vienne.

« La restauration collective n’a pas toujours bonne réputation, mais notre métier, dans cette entreprise, c’est avant tout de cuisiner, précise Guillaume Paillet, dirigeant de SPRC. Pour des raisons de coûts, de facilité, il est tentant de n’utiliser que de l’industriel, mais ce n’est pas notre vision. Nous utilisons au maximum des produits bruts, nous transformons énormément. Nous misons sur la qualité du produit et notre travail de cuisinier. Le tout est de rester honnête, nous jouons la transparence. Que ce soit de la purée en flocons ou de pomme de terre fraîches, c’est indiqué. Quand c’est Croq’Vienne, c’est noté. » Au fil des années, la société a intégré de plus en plus de produits de producteurs locaux : les légumes de la famille Godu à Ouzilly, les fromages de la ferme du Maras à Chauvigny, les gâteaux de son voisin Augereau, les poulets de la ferme Bidaud aux Roches-Prémaries, les yaourts des Prairies de la Gartempe … « Nous regardons autour de nous pour nous approvisionner. Nous discutons. Les producteurs deviennent des partenaires. En étant régulier et fidèle, la confiance se crée. Nous avons envie de travailler avec eux. » Au sein de la société une personne est en charge de ses relations avec les producteurs. « C’est du temps, mais s’il y a la volonté, ce n’est pas une contrainte. Cela impacte les achats, l’élaboration des menus, mais le tout est de s’adapter au produit, à la saison, aux possibilités de chacun. »

Un agrandissement et de nouveaux marchés

Ainsi, SPRC avance à son rythme et ce depuis plus de 20 ans. C’est son père qui a démarré l’aventure en 1993. Alors gestionnaire du restaurant de Quadripack, au départ de la société de restauration, il crée sa société de préparation de repas. En 1996, Guillaume Paillet rejoint son père et la société s’installe sur la zone des Hauts de Chaume à Saint-Benoît. Au fur et mesure, par le bouche-à-oreille, la société progresse. En 2008, les locaux sont restructurés, les laboratoires agrandis. En 2013, il passe un partenariat avec Clémence & Antonin, la livraison des p’tits chefs et entre ainsi dans le marché du portage de repas à domicile. SPRC s’occupe de fournir 2 200 couverts à la semaine et Clémence & Antonin de la commercialisation et de la livraison.

Pour 2016, de nouveaux travaux sont prévus pour gagner 200 m2 de laboratoires. 70 000 euros seront également investis dans du nouveau matériel, notamment pour la légumerie. « Parfois, nous devons traiter 400 kg d’épinards, nous ne travaillons que de la carotte fraîche … Il faut adapter nos outils, car toute la fabrication se fait sur place. » Ainsi que le conditionnement et la livraison. SPRC assure aussi pour certains clients le service, la mise en température, le nettoyage et l’encaissement. La société vient de démarrer ce mois-ci la livraison pour sa première maison de retraite, la résidence Carnot-Blossac. Il a également décroché le marché de la Maison de la formation à Poitiers.

M. W.

sprc paillet

Partenaire : Inovis asset management