Les bidons d’Extruplast se préparent pour l’export

Publié le 3 mai 2018 | Entreprises

extruplast

A l’occasion de la cinquième édition des « Rencontres de l’industrie rochelaise » la discrète Extruplast a ouvert ses portes aux étudiants et demandeurs d’emplois. La société est spécialisée dans le conditionnement de produits liquides non alimentaires à sa marque et celle de distributeurs.

A La Rochelle quasiment personne ne le sait, en Poitou-Charentes tout le monde l’ignore. Pourtant une grande partie de la population locale et nationale a déjà eu en main un bidon plastique fabriqué par Extruplast. Produits ménagers, lave-glace, lubrifiant, pétrole pour chauffage d’appoint, white spirit, produit anti-mousse pour toiture, engrais, désherbant, carburant, cette filiale du groupe vendéen Dubreuil évolue dans les secteurs de l’automobile, des travaux publics, des transports, de la maison, du bricolage et du jardinage.

5,3 millions de bidons

Spécialiste de la fabrication d’emballages à base de PET (plastique recyclable) et PEHD (ultra résistant aux produits corrosifs) de 1 à 20  litres, l’entreprise rochelaise, installée à côté des dépôts pétroliers du port de commerce, souffle ou extrude 5,3 millions de bidons de 1 à 20 litres chaque année. « Et aucun ne part vide, souligne Bruno Vigneron, le responsable production. Extruplast s’est organisée avec ses clients (Peugeot, New Holland, Stihl  …) pour cela. Tous sont remplis avant d’être chargés. »

Spécialiste des produits dangereux

Ces dernières années, l’usine s’est spécialisée dans le contenant de produits dangereux, même si 70  % de la production est encore destinée à la grande distribution (mais représente moins de 50  % en chiffre d’affaires). Les produits automobiles y prennent une part de plus en plus grande. Ces derniers revêtent aussi une grande importance pour l’avenir de la société. Ils lui permettent « d’être moins dépendant du pétrole, qui n’est plus un produit d’avenir », explique Stéphane Remaud, le responsable Qualité-Sécurité-Environnement qui a engagé Extruplast dans la démarche écoresponsable « Entrepreneur engagé ».

Seule entreprise en France à produire des sacs recharges souples, Extruplast s’apprête à exporter ses bidons. « Nous sommes en relation avec les services des douanes », glisse Stéphane Remaud. Elle envisage aussi de recruter dix personnes d’ici deux ans et se montre confiante pour l’avenir. « A part dans l’automobile, nous n’avons pas de concurrent direct », souffle Bruno Vigneron.

O. G.

Partenaire : Inovis asset management