342 emplois après Fédéral Mogul

Publié le 6 décembre 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

revitalisation

Grâce à la convention de revitalisation signée suite à la fermeture de l’usine Fédéral Mogul à Chasseneuil-du-Poitou, les fonds mis en œuvre ont permis de soutenir 38 entreprises. En nombre d’emplois créés, l’objectif de départ est dépassé avec 342 emplois programmés. 127 sont effectivement créés.

Fin 2014, sur la zone d’activités des Temps Modernes à Chasseneuil-du-Poitou, l’usine de pistons pour moteurs Fédéral Mogul fermait et avec elle 241 salariés étaient licenciés. Un an plus tard, une convention de revitalisation était signée avec pour objectif la création de 227 emplois pérennes. Un accompagnement, des subventions et des prêts à taux zéro sont accordés à des entreprises de l’industrie, de services aux entreprises et de la production sur le territoire de Chasseneuil-su-Poitou et plus largement de Grand Poitiers. « Ces financements permettent au territoire de repartir sur de nouvelles bases, indique Isabelle Dilhac, préfète de la Vienne. Le dirigeant est accompagné dans sa création ou son développement. Ce sont en grande majorité des petites structures qui sont soutenues, mais le fonds essaime sur tout le territoire ciblé. »

Plus de 400 entreprises ont ainsi été contactées, pour aboutir, après trois ans, à 38 entreprises soutenues. « Les financements ayant suivis, nous sommes au-delà de l’objectif de départ avec 342 emplois programmés. Ce sont des emplois pérennes, c’est-à-dire en contrat à durée indéterminée et à temps plein. 127 sont effectivement créés et le phénomène va s’accélérer dans les mois à venir », indique José-Manuel Garcia, directeur régional du cabinet Géris, en charge de l’accompagnement.

3,24 millions d’euros ont ainsi été mis sur la table permettant aux entreprises d’aller chercher de nouveaux financements auprès des banques pour 41,67 M€, représentant 58,34 M€ d’investissements.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management