Connect with us

Antony Lhermitte, l’entrepreneur engagé

lhermitte

Actualité

Antony Lhermitte, l’entrepreneur engagé

Il a fait son apparition en juin pour les législatives et depuis il ne cesse de surprendre. Il ne cache pas son ambition entrepreneuriale comme politique, et pourquoi s’en priver lorsqu’on délocalise de Bordeaux à Poitiers une société de 130  collaborateurs et 4 M€ de chiffre d’affaires.

lhermitte

Il a fait son apparition en juin pour les législatives et depuis il ne cesse de surprendre. Il ne cache pas son ambition entrepreneuriale comme politique, et pourquoi s’en priver lorsqu’on délocalise de Bordeaux à Poitiers une société de 130  collaborateurs et 4 M€ de chiffre d’affaires.

Certains pourraient dire qu’il est « too much » d’autres diront que c’est une « frime légitime », peu importe ce que pensent les gens, Antony Lhermitte est un chef d’entreprise hors pair qui a su dans différents domaines prouver son efficacité. De ses premiers pas chez Century 21 à la reprise de son entreprise Facilis, il a franchi de nombreuses étapes qui lui permettent d’être plus serein aujourd’hui.

L’audace au service de son développement

Antony Lhermitte aime rappeler qu’il vient d’une famille modeste, qu’il n’était pas « privilégié » et pourtant cela ne l’a pas empêché de réussir. « J’ai toujours été attiré par le luxe alors je me suis donné les moyens de pouvoir me satisfaire. » Avec un DEUG force de vente en poche, il frappe à la porte de Century 21 à Poitiers. « Je suis resté 6 ans et j’ai eu une première expérience très intéressante, mais je voulais toucher aux finances. » Alors il intègre le monde de la banque et passe par le Crédit Agricole, la Caisse d’Epargne. Il découvre différents métiers, mais ne s’épanouit pas réellement. En 2009, il décide de se lancer dans la création d’entreprise avec Id Déco-travaux. « J’ai un frère qui est un excellent peintre, je voulais montrer à nos parents que nous étions capables de gravir les échelons. » Tout se passe à merveille, l’un fait le commercial, l’autre la technique et ils emploient une dizaine de personnes. « Malheureusement, je suis tombé malade, mon frère ne pouvait pas vraiment prendre la relève et nous avons préféré mettre un terme à la société en 2014. ça a été une décision difficile, mais ma santé et vie personnelle en étaient ébranlées. » Blessé, mais pas touché, il poursuit sa conquête de la réussite. « J’ai du reprendre en bas de l’échelle en tant que directeur des travaux, mais très vite les choses ont évolué, un ami m’a parlé d’une agence d’immobilière qui n’était pas en forme, j’ai immédiatement saisi l’occasion. » En août 2014, il intègre la société Facilis Immobilier en perte de vitesse, il la restructure et participe à son développement. Cette année, il a racheté les parts de ses deux associés et est devenu le président directeur général. « Comme j’adore ma ville et que nous sommes présents sur l’ensemble du territoire, il me semblait judicieux d’avoir une adresse connue internationalement. » Installé depuis juin sur la technopole du Futuroscope, il ne cache pas son enthousiasme. « Le Département de la Vienne nous a vraiment aidés, en même temps, nous sommes 130  collaborateurs générant 4 M€ de chiffre d’affaires ! »

Au-delà de son ambition professionnelle, Antony Lhermitte s’est découvert une nouvelle passion pour l’engagement local. Encarté à l’UMP à l’arrivé de Nicolas Sarkozy, il aimerait agir pour son territoire. « Avec Marie-Dolorès Prost, nous avons eu un coup de foudre politique. Quinze jours après notre rencontre, elle m’invitait à devenir son suppléant et ce fut une belle aventure. Très fatigante car je travaillais la journée, mais tellement stimulante d’être ainsi en contact et à l’écoute de différentes générations. » Et même s’il a été mis à l’écart des Républicains pour quelques années cela ne l’arrêtera pas pour autant dans son engagement politique. « Je dois maintenant me faire remarquer. »

Lydia De Abreu

Continue Reading

More in Actualité

En haut