Connect with us

Artisanat : 2020 favorable aux bâtisseurs

CMA

Actualité

Artisanat : 2020 favorable aux bâtisseurs

La présidente de la chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne, Karine Desroses, s’est montrée plutôt sereine et combative à l’occasion de l’assemblée générale, le 25 novembre.

CMA

La présidente de la chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne, Karine Desroses, s’est montrée plutôt sereine et combative à l’occasion de l’assemblée générale, le 25 novembre. « Le coup de gueule de l’année dernière est passé, la tendance est plutôt aux bonnes nouvelles. 2020 s’annonce bien, mais restons vigilants. »

La première des satisfactions est le début des travaux au Campus des Métiers, à Saint-Benoît. « Le premier coup de pioche a été donné, ça y est, c’est parti. » Il s’agit de la restructuration du pôle alimentaire, pour un investissement de plus de 4  millions d’euros porté par la Région Nouvelle-Aquitaine. « Le pôle n’a pas connu de rénovation structurante depuis la création de l’établissement, soit 45 ans. » Le chantier devrait durer deux ans.

Autres travaux en cours, la rénovation du siège de la chambre. Le système de chauffage va être remplacé et refait, les huisseries remplacées, ainsi que certaines peintures et revêtements de sol. La chambre autofinance ce chantier pour un montant d’1,5 M€.

Un secteur qui va bien

Autre satisfaction pour la président, les services de la CMA ont enregistré il y a quelques semaines, la 1  000e  immatriculation au répertoire des métiers depuis le début de l’année.

« Ce qui prouve que l’entrepreneuriat se pore bien dans notre département. » Elle déplore tout de même qu’il s’agisse majoritairement de micro-entreprise. « Mais les choses vont peut-être évoluées, indique la présidente. Le Gouvernement envisage en effet de limiter dans le temps ce régime. C’est en discussion, mais ce serait une bonne évolution. Le régime micro est un bon tremplin pour démarrer, mais ensuite, si l’activité est équilibrée il faut que l’entrepreneur bascule sur un statut plus complet. »

Elle se félicite également de la bonne fréquentation des manifestations liées à l’artisanat, preuve de l’attrait du secteur et de l’excellence des artisans : le salon de l’apprentissage (la 2e édition est prévue pour les 14  et 15 février), les premiers Trophées des quartiers, les villes et villages de la transmission avec Valence-en-Couhé mise en avant pour son action …

S’adapter aux réformes

Dans les points de vigilance, Karine Desroses a abordé la réforme de la formation professionnelle, mais aussi la suppression du caractère obligatoire du Stage de préparation à l’installation. « Ces changements nous oblige à nous questionner sur nos services et à nous réorganiser et à en imaginer de nouveaux pour répondre toujours mieux aux besoins des artisans, pour continuer à les accompagner efficacement. »

M. W.

Continue Reading

More in Actualité

En haut