Connect with us

Châtellerault mise sur sa capacité de rebond

châtellerault

Actualité

Châtellerault mise sur sa capacité de rebond

Le maire de Châtellerault évoque la mobilisation de la collectivité pour soutenir l’activité économique, les commerçants et les entreprises du bassin.

« Le territoire châtelleraudais a déjà connu des difficultés, mais a toujours fait preuve d’esprit de solidarité », souligne Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault. Cette entraide s’est par exemple exprimée lors de la récolte des masques, charlottes, blouses à destination des soignants. « De nombreuses entreprises ont également modifié leur outil de production pour répondre à la mobilisation. » Il cite ainsi les visières et installations de Perform Industrie, le matériel médical de Coulot Décolletage, les distributeurs de gel de DSI Laser, des protections en plexiglas, des valves pour les respirateurs réalisées à partir d’imprimante 3D, les masques de Radiante ou Aigle … « Il y a eu un vrai dynamisme », se félicite l’élu.

Soutenir les chantiers et les commerces

La collectivité s’est également mobilisée face à la crise et depuis l’annonce du déconfinement pour faire repartir l’activité économique. « Les chantiers reprennent progressivement. » Celui du village d’entreprises sur la zone René Monory est de nouveau actif. Le bâtiment qui abritera Perform Industrie sera livré au 4e trimestre (sans doute vers novembre). L’aménagement du site de l’ex-Coop Atlantique a repris pour l’installation du centre de rénovation des véhicules d’occasion à l’été. « L’essentiel aujourd’hui est la relance des chantiers et la reprise des travaux. Nous avons ainsi constitué la commission d’appels d’offres pour examiner le plus tôt possible les projets à venir. »

Pour soutenir le commerce local, Châtellerault prévoit une campagne de communication spécifique “Achetez local”. « Le drive fermier a très bien fonctionné avec 2 665 clients ! Cela a aidé de nombreux agriculteurs à écouler leur production », estime le maire de Châtellerault. Une plateforme pour accompagner les commerçants est également en cours d’élaboration qui recenserait les commerces ouverts, les ventes à la ferme, les livraisons possibles, les ventes à emporter … « Cette crise a montré l’importance de la digitalisation et ce travail se fait bien sûr avec la FAE Châtellerault ça bouge, pour tirer tous dans la même direction. »  Une réflexion est également en cours pour aider les cafetiers et les restaurateurs dans la modification de leurs mobiliers. La ville propose d’étendre les terrasses ou d’en créer une jusqu’au 1er novembre 2020.

Etre vigilant sur l’emploi

Parmi les actions pour soutenir les entreprises, les locataires de l’agglomération ont été exonérés de loyers pendant la période du confinement. La collectivité a également décidé d’exonérer tous les établissements des droits relevant de l’occupation du domaine public jusqu’à fin 2020. Grand Châtellerault a également abondé au fonds TPE Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 270 000 €.

« Il faut un accompagnement positif et actif de l’agglomération car si les commerces rouvrent, les activités reprennent, les difficultés vont suivre. L’effondrement des vols aériens, la baisse des immatriculations automobiles auront des répercussions. Il y a eu le plan Auto, nous attendons celui dédié à l’Aéro. » Le maire dit suivre avec beaucoup de vigilance la situation liée aux Fonderies du Poitou à Ingrandes. « Nous avons une petite expérience des crises et nous devrons avoir une attention particulière aux emplois. Les contrats de revitalisation qui ont suivi 2008 ont été utiles socialement et économiquement. C’est un exemple à avoir en tête. Avec la Région, nous serons là pour activer les levier de la formation et de l’adaptation des postes pour faciliter la création de nouveaux métiers et l’insertion des jeunes. L’UIMM a également par exemple des fonds à destination de la formation qu’il faudra mobiliser. En tout cas, nous avons un bassin qui a montré sa solidarité et sa capacité d’imagination, ainsi que sa réactivité. Les PME ont cette agilité qui donne la possibilité de faire, de tester des choses. Elles en profitent pour prendre le territoire comme champ d’expérimentation et arrive ensuite à vendre ce nouveau service à l’extérieur. C’est une démarche gagnante pour tous. »

Plus : Lire notre article « Inquiétudes pour l’industrie sur Chatêllerault »

Plus dans Actualité

En haut