Civaux veut travailler en circuit-court

Publié le 9 mai 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

civaux CCI

Le 6 juin, les entreprises de la Vienne sont invitées à participer à un speed-meeting en faveur de la centrale nucléaire de Civaux dans le cadre de ses travaux pour les visites décennales et le grand carénage. Un budget de100  M€ par an est prévu entre 2020 et 2022.

Sa volonté est de faire travailler le territoire industriel, Mickaël Gevrey, le directeur de la centrale de Civaux a souhaité organiser le 6 juin, un speed-meeting pour les entreprises de la Vienne afin qu’elles rencontrent les 15  entreprises de rang 1 qui détiennent les marchés.

En moyenne, le budget annuel de la CNPE de Civaux s’élève à 60  M€. Aujourd’hui, seul 5  % reste sur le territoire dans un rayon de 15 km et 25  % dans un rayon de 100  km. Dans le cadre des travaux pour les visites décennales et du grand carénage prévu entre 2020 et 2022, le directeur de la centrale a souhaité changer la tendance et donner la chance aux entreprises locales de se positionner. Pour l’accompagner dans cette démarche, il s’est rapproché de la Chambre de commerce et d’industrie de la Vienne pour l’aider à recruter. « Nous sommes des accélérateurs, note Claude Lafond, le président. C’est une véritable opportunité pour les entreprises locales. »

Des besoins multiples

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management