De Royan à Jonzac, le tourisme d’affaires se structure

Publié le 17 juillet 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes / Loisirs et détente

tourisme

Toutes les villes de Charente-Maritime sont engagées dans le tourisme d’affaires. Le Département aussi. Avec la Charente, les conseils départementaux réfléchissent à une stratégie commune.

Si La Rochelle fait figure de poids lourd du tourisme d’affaires, elle n’est pas la seule à opérer sur ce secteur. Les agglomérations de Royan (ses plages, le zoo de La Palmyre, son casino …), de Rochefort (le Fort Boyard, les îles d’Aix et Oléron, l’Hermione), Jonzac et Saujon (thermalisme), Saintes (vestiges historiques gallo-romains, croisières sur la Charente) ou encore l’île de Ré (Destination île de Ré s’est engagée dans la niche des séminaires résidentiels haut de gamme pour petits groupes) déploient aussi leurs apparats pour séduire les professionnels.

tourisme

Un secteur un peu oublié

Le conseil départemental de Charente-Maritime n’est pas en reste. Sans communiquer encore sur le sujet, il s’active en coulisses. Deuxième département touristique auprès des Français en termes de nuitées, il avance lui aussi ses arguments, plus généraux : trois îles, trois centres de thermalisme qui en font le premier département de soin par l’eau, six centres de thalassothérapie, dix terrains de golf, quatorze pôles nature et un infini patrimoine culturel.

Conscient du potentiel que représente le marché professionnel, il a lancé en 2007 son Club Tourisme d’affaires. 25  membres actifs le composent : 11  hôtels et restaurants, 1  centre de congrès, 9 lieux événementiels, 2 résidences de tourisme ou villages vacance et une agence événementielle (www.en-charente-maritime.com/tourisme-d-affaires-en-charente-maritime). Mais depuis, il s’est surtout concentré sur le tourisme grand public et à quelque peu délaissé le monde de l’entreprise. Un problème auquel il compte remédier dans les mois qui viennent.

Voir comment soutenir la filière

« La fusion des deux comités du tourisme de Charente et de Charente-Maritime est officielle depuis le 5 juillet, rappelle Stéphane Villain, le président du nouvel ensemble baptisé, pour le moment, Destination Les Charentes. Maintenant nous allons voir comment soutenir la filière tourisme d’affaires. Nous allons nous appuyer sur l’expertise de La Rochelle Evénements, de Destination île de Ré et des partenaires de Destination Les Charentes. La grand disparité des acteurs nécessite que nous réfléchissions autrement à la manière de communiquer. La LGV sera sans doute un plus aussi dans ce secteur très concurrentiel, notamment par rapport à Angoulême. Ensuite nous communiquerons. Le site internet www.seminaires-congres.fr devrait évoluer l’année prochaine. »

O. G.

Partenaire : Inovis asset management