Connect with us

Département de la Vienne : « Plus de cohésion sociale »

département vienne

Actualité

Département de la Vienne : « Plus de cohésion sociale »

La dernière séance de l’année du conseil départemental, lundi 17 décembre, a été l’occasion de nombreux débats, avec en toile de fond, le mouvement des gilets jaunes et la grogne sociale.

département vienne

La dernière séance de l’année du conseil départemental, lundi 17 décembre, a été l’occasion de nombreux débats, avec en toile de fond, le mouvement des gilets jaunes et la grogne sociale. « Pour cette nouvelle année, si je devais faire un vœu, ce serait celui de plus de concertation, d’écoute et de cohésion sociale », a démarré le président de la Vienne, Bruno Belin. Il a ainsi annoncé de prochaines rencontres avec les maires de la Vienne et dans un second temps avec les acteurs de l’économie locale. « Et nous maintiendrons notre ligne : pas de hausse de la fiscalité et un engagement fort sur l’investissement. »

L’opposition en a profité pour rappeler l’augmentation de la taxe sur le foncier bâti. Bruno Belin s’est défendu : « Cette augmentation que nous avons voté en 2016 concerne les propriétaires. Elle représente en moyenne, 70 € supplémentaires par an et par ménage. Pour le Département, les recettes générées s’élèvent à +36 M€. En face, nous avons mis un véritable plan d’investissement. Cet effort donne des marchés aux entreprises et soutient des emplois. Ce sont 253 M€ de projets qui ont été réalisés depuis le début de la mandature avec 106 M€ d’aide aux communes, 41 M€ pour les collèges, 53 M€ pour les routes, 12 M€ pour le numérique. Et sur cette dynamique, 215 M€ sont à venir sur les deux prochaines années. »

Claude Edelstein, vice-président en charge des finances a tenu à compléter : « Cette taxe est la seule sur laquelle nous ayons un levier d’action. En parallèle, il faut souligner l’augmentation des dépenses sociales de 9 M€ et la baisse de la dotation globale de fonctionnement. Notre taux de taxe foncière reste le plus bas des quatre départements de l’ex Poitou-Charentes et le 5e sur les 28 départements de la même strate. »

Bruno Belin rajoute : « Pour avoir des marges de manœuvre côté social, il faut équilibrer avec de l’investissement. » Sandrine Martin, élue de l’opposition a déploré que cet investissement ne se fasse que sur le matériel et non sur l’humain.

Aéroport et RSA

L’assemblée a également acté le retrait de la Chambre de commerce et d’industrie de la Vienne du syndicat mixte de l’aéroport Poitiers-Biard. L’opposition a exprimé ses doutes et la volonté de voir une réelle stratégie se construire pour l’avenir de cet équipement. « Avant toutes choses, il fallait mettre les choses en ordre, indique Bruno Belin. La CCI a acté le remboursement de sa dette et de son engagement jusqu’à fin 2019, soit 1,4 M€. Maintenant, nous avons de nouveaux statuts à définir, en associant les élus du Département et de Grand Poitiers, en étudiant son utilité, son fonctionnement  … En prenant en compte, les 100 emplois qui sont concernés et les 70 greffes qui ont été possibles. Les questions sont posées. »

Cette session avait aussi pour objet la notification du déblocage de 2,7  M€ supplémentaires pour le paiement du RSA. 68,35 M€ avait été budgétés au mois de mars, mais face à l’augmentation du nombre de bénéficiaires (+61 personnes en 2018), de nouveaux fonds doivent être assignés.

M. W.

Continue Reading

More in Actualité

En haut