Département de la Vienne : « Plus de cohésion sociale »

Publié le 20 décembre 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

département vienne

La dernière séance de l’année du conseil départemental, lundi 17 décembre, a été l’occasion de nombreux débats, avec en toile de fond, le mouvement des gilets jaunes et la grogne sociale. « Pour cette nouvelle année, si je devais faire un vœu, ce serait celui de plus de concertation, d’écoute et de cohésion sociale », a démarré le président de la Vienne, Bruno Belin. Il a ainsi annoncé de prochaines rencontres avec les maires de la Vienne et dans un second temps avec les acteurs de l’économie locale. « Et nous maintiendrons notre ligne : pas de hausse de la fiscalité et un engagement fort sur l’investissement. »

L’opposition en a profité pour rappeler l’augmentation de la taxe sur le foncier bâti. Bruno Belin s’est défendu : « Cette augmentation que nous avons voté en 2016 concerne les propriétaires. Elle représente en moyenne, 70 € supplémentaires par an et par ménage. Pour le Département, les recettes générées s’élèvent à +36 M€. En face, nous avons mis un véritable plan d’investissement. Cet effort donne des marchés aux entreprises et soutient des emplois. Ce sont 253 M€ de projets qui ont été réalisés depuis le début de la mandature avec 106 M€ d’aide aux communes, 41 M€ pour les collèges, 53 M€ pour les routes, 12 M€ pour le numérique. Et sur cette dynamique, 215 M€ sont à venir sur les deux prochaines années. »

Claude Edelstein, vice-président en charge des finances a tenu à compléter : « Cette taxe est la seule sur laquelle nous ayons un levier d’action. En parallèle, il faut souligner l’augmentation des dépenses sociales de 9 M€ et la baisse de la dotation globale de fonctionnement. Notre taux de taxe foncière reste le plus bas des quatre départements de l’ex Poitou-Charentes et le 5e sur les 28 départements de la même strate. »

Bruno Belin rajoute : « Pour avoir des marges de manœuvre côté social, il faut équilibrer avec de l’investissement. » Sandrine Martin, élue de l’opposition a déploré que cet investissement ne se fasse que sur le matériel et non sur l’humain.

Aéroport et RSA

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management