Energies Vienne veut attirer de nouveaux talents

Publié le 22 juillet 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

energies vienne

Face à son développement et aux difficultés de recrutement, le groupe Energies Vienne cherche à attirer de nouveaux talents. Ainsi, il vient de signer une convention de partenariat avec l’université de Poitiers pour favoriser l’emploi des jeunes et la recherche.

« Nos entreprises (Sorégies, SRD, Sergies, Boutineau) sont en plein mutation, estime Marc Loisel, directeur général de Soérgies. Avec la déréglementation de l’électricité, nous avons du nous adapter à un nouveau marché. Cette ouverture présentait des risques pour le groupe, amis également des opportunités. Entre le rachat de la société Boutineau, la constitution d’une équipe d’achat de l’électricité sur les marchés, la production et la distribution de gaz, nous avons dû intégrer de nouveaux métiers et renforcer nos compétences. » Le secteur de l’énergie connaît également de profonds changements avec la transition énergétique. L’accent est mis sur la production d’énergies renouvelables. « Cela implique de rendre nos réseaux plus intelligents car la production vient de multiples points. Nous évoluons vers le smart grid (le réseau électrique intelligent). » Autre évolution, avec la transition énergétique, le schéma est inversé, l’entreprise doit inciter ses clients à faire des économies.

Entreprises et université, main dans la main

Le groupe se développe fortement et face à ces nombreux enjeux, il a besoin de recruter des personnes formées à ces nouveaux métiers de l’énergie. Pour faire face, Energies Vienne a donc signé une convention de partenariat avec l’université portant sur trois points. « Pour préparer l’avenir, nous devons aussi expérimenter, notamment sur le stockage d’énergie, la transmission des données … »

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management