Connect with us

Le Club Med a fait peau neuve

club med la palmyre

Actualité

Le Club Med a fait peau neuve

Le Club Med de La Palmyre a fait peau neuve et monte en grade.

A partir de la mi-novembre, le Club Med de La Palmyre, à côté de Royan, accueillera la clientèle professionnelle, en plus des habituels “Gentils membres”. Son tout nouveau centre de conférences de 1 355 m2 sera alors terminé et marquera la fin d’un an de travaux pour faire passer le centre de vacances de 3 à 4 tridents. L’inauguration officielle avait lieu mardi 13 octobre.

Rénovation profonde

36 millions d’euros ont été investis. Au rayon des nouveautés, un “Espace dunes” censé rappeler les cabanes ostréicoles. Composé de 27 chambres de luxe dont 4 suites, cet espace symbolise l’augmentation du confort du Club, au sein duquel « 22 000 des 28 000 m² du bâti existant (422 chambres et 1180 lits en tout) ont été améliorés », indique Gilles Mazeau, directeur régional de l’entreprise. Fini le village vacances des Bronzés. Autre élément nouveau, une vaste terrasse surélevée permet d’apercevoir le phare de Cordouan en mer.

Les touristes qui ont cassé leur tirelire pour y séjourner cet été (2  000 euros la semaine par personne en haute saison) ont pu découvrir aussi les charmes du territoire, conformément à la nouvelle philosophie du Club qui s’est ouvert sur l’arrière-pays. « Cela fait travailler les producteurs et les artisans locaux », se réjouissait le président du Conseil départemental de Charente-Maritime Dominique Bussereau avant le confinement. Plus généralement, le Club est une source d’emploi local. Ainsi les “Gentils employés”, chargés du ménage, de l’entretien et des cuisines, sont originaires du cru, contrairement aux “Gentils organisateurs”. En moyenne, le Club emploie 230 personnes.

Désaccord puis accord financier

Mais un chiffre restait à trancher, celui de l’investissement. Et là les choses ont coincé à en croire Jean-Pierre Tallieu, président de la Société d’économie mixte patrimoine (Sempat17) chargé d’investir dans le village vacances. Car le foncier et le bâti appartiennent à la Charente-Maritime, le Club Med ne maîtrise que le fonds de commerce. Le Département avait payé 47 millions d’euros en 2003 pour l’aménagement total des 24 hectares de terrain. Cette fois-ci, il a déboursé 29  millions d’euros.

Retrouvez la suite de cet article dans Info-éco n°42 du 16 octobre 2020.

Plus dans Actualité

En haut