Connect with us

Le dynamisme de l’immobilier d’entreprises poitevin

immobilier entreprise poitiers

Actualité

Le dynamisme de l’immobilier d’entreprises poitevin

Pour la 7e année, Arthur Loyd a compilé ses chiffres avec ceux de ses confrères pour proposer un bilan de l’immobilier d’entreprises sur Poitiers en 2019.

« 2017, 2018 et 2019 ont été trois années très dynamiques, constate Emmanuel Ferru, co-dirigeant de la société avec Eric Terrière. Tant au niveau national que local. Le volume des transactions est en progression. »

Sur les commerces, 40  transactions ont été réalisées pour un total de 13 969 m2 placés, le plus important volume des trois dernières années. Les surfaces commercialisées profitent surtout au secteur de Chasseneuil-du-Poitou et à celui de la Demi Lune/Montgorges dont la très grande majorité est issue du programme proche de l’aéroport. L’offre disponible (37  419 m2) reste élevée car de nouveaux projets sont sortis. « Sur le commerce, la difficulté, c’est qu’une importante part de la vacance est due à des locaux inadaptés, sans remise à niveau et donc difficilement commercialisables. Finalement, le stock n’est pas suffisant ou du moins l’actuel n’est plus adapté aux tendances. C’est flagrant sur Chasseneuil où des locaux trop grands, mal desservis, sont aujourd’hui inoccupés. Les demandes sur le centre-ville ont été dynamiques, une situation qui se confirme sur le début de l’année 2020. Sur ce secteur, la demande non satisfaite est celle concernant les café-hôtel-restaurant où il n’y a pas de locaux adaptés disponibles. »

Une demande dynamique 

70 transactions concernent des bureaux pour un total de 16 649 m2. « Par rapport à la répartition géographique de ces transactions, elles sont assez éclatées. Cela va du centre-ville, de la gare, en passant par les boulevards, la zone de la République, celle du Futuroscope ou encore le Grand Large, Poitiers ou Demi Lune. C’est l’ensemble de l’agglomération poitevine qui attire sur ce segment. » Si l’offre disponible (38 857 m2) est plutôt stable, la part du neuf a baissé. 

Les locaux d’activité totalisent 36 transactions pour un volume total de 24  431  m2, les deux tiers n’excédant pas 500 m2. L’offre disponible (61 386 m2) est en augmentation. Sur les trois segments, les prix sont stables par rapport à 208 et 2017.

Et malgré la période actuelle, plus de 80 % des projets immobiliers neufs ou de restructurations sont maintenus. Dans les prochaines sorties, sur l’axe de la gare, boulevard du Grand Cerf, l’îlot Dugesclin sera complètement réhabilité. L’ensemble de 5  700 m2 mixe habitat pour jeunes actifs, crèche et plateaux de bureaux. La livraison est prévue pour 2022. Les anciens locaux du 55 avenue du 8  mai 1945 vont être entièrement réhabilités pour accueillir des commerces de proximité, des bureaux, de nouveaux services … sur cet axe privilégié entre le centre-ville et Poitiers Sud. Sur la Zone de la République, rue Marcelin Berthelot, 18  076  m2 (l’ancien site Michelin) sont actuellement disponibles et divisibles. La construction d’une cellule de 6  000  m2 est également possible. Sur les bureaux neufs, il restait, en début d’année, 700 m2 de plateaux à louer sur le nouveau complexe proche de l’aéroport, aux Montgorges.

Continue Reading
Advertisement

Plus dans Actualité

En haut