Connect with us

Les chômeurs se mettent en grève … du chômage !

zéro chômeur

Actualité

Les chômeurs se mettent en grève … du chômage !

Samedi 20 octobre à Saint-Jean-d’Angély, le PTCE en Vals de Saintonge organise une grève du chômage pour devenir territoire d’expérimentation zéro chômeur de longue durée.

zéro chômeur

Samedi 20 octobre à Saint-Jean-d’Angély, le PTCE en Vals de Saintonge organise une grève du chômage pour devenir territoire d’expérimentation zéro chômeur de longue durée.

« Quand les salariés ne sont pas contents, ils font grève. Les chômeurs de longue durée, c’est pareil. Ils vont faire la grève du chômage et aller arracher les ronces et les mauvaises herbes du site de l’ancienne usine de biscuits Brossard, à Saint-Jean-d’Angély ! » Le président du Pôle territorial de Coopération économique (PTCE) en Vals de Saintonge, Gabriel Delicourt, organise cette manifestation avec un but bien précis, que son territoire soit sélectionné par l’État comme « Territoire zéro chômeur de longue durée ».

Expérimentation

L’expérimentation vise à embaucher en CDI, au SMIC, des personnes au chômage depuis plus d’un an pour remplir des tâches qui ne sont pas viables économiquement pour des entreprises lambda (nettoyer les bords des routes, services à la personne, livraisons …). La prestation est facturée à prix coûtant et l’État complète le salaire en apportant jusqu’à 18 000 euros par an et par poste, soit à peu près le coût d’une personne sans emploi. Cette expérimentation est pilotée par l’organisation non gouvernementale ATD Quart Monde. Dix territoires testent déjà le dispositif, dont la commune de Mauléon (Deux-Sèvres) qui emploie ainsi 72 personnes.

Pousser les élus

En début d’année prochaine, une cinquantaine de nouveaux territoires devrait être retenue. Le PTCE est candidat, mais pour réussir, le projet doit être porté par une commune ou une communauté de communes. Le hic est là. « L’idéal, ce serait que Saint-Jean-d’Angély ou la Communauté de communes des Vals de Saintonge s’engagent, bouillonne Gabriel Delicourt. Mais les élus ne savent pas, ils hésitent, ils se renvoient la balle en se demandant s’ils ont bien la compétence économique depuis la promulgation de la loi NOTRe alors qu’on est à 15  % de chômage ! » Face à cette inertie, il organise donc cette grève du chômage.

O. G.

Pour participer : 06 42 82 27 10.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut