L’ESS mise en lumière

Publié le 22 juillet 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Entreprises

prix ESS poitiers

Au terme de l’appel à projets Coup de cœur de l’économie sociale et solidaire, lancé par Grand Poitiers, neuf candidats ont soumis leur dossier. Après examen par un jury, deux lauréats ont été désigné mardi 8 juillet : Le Baudet et Solidarité Environnement Insertion. « Il faut bien se rendre compte que 10 % des emplois du territoire relève de l’ESS, souligne Alain Claeys, président de la communauté urbaine. Le bien commun, l’économie solidaire, les projets collectifs … tout ceci vous parle et doit aussi nous préoccuper. L’attractivité d’un territoire est aussi dans la solidarité. »

Afin de promouvoir, valoriser, soutenir et accompagner ces initiatives territoriales, Grand Poitiers a lancé un appel à projets sur l’ESS. Neuf candidats aux profils variés ont postulé.

C’est le projet du supermarché coopératif et participatif Le Baudet qui a reçu le Coup de cœur de l’ESS, soit une aide de 9 000 €. « Nous voulons proposer des produits pour tous, bons, pas chers, pour que chacun puisse reprendre en main sa consommation. » L’ouverture est prévue pour le 13 septembre, au forum Rivaud.

Le prix du jury (6 000 €) est allé à SEI – Solidarité Environnement Insertion, basé à Saint-Sauvant. L’association mène deux chantiers d’insertion : le gîte de l’Aigaïl et le restaurant Ô Poirion. Une conciergerie en milieu rural est aujourd’hui envisagée.

Parmi les autres dossiers présentés, Cuisine Mosaïque est un service de traiteur tourné vers la cuisine du monde. Sept femmes se sont associées pour faire connaître leur pays à travers un voyage gustatif de qualité. Actuellement, elles recherchent un laboratoire professionnel pour élaborer leurs plats et des financements pour s’équiper en matériel.

Edoinise Jean-Lecomte porte la création d’un salon de beauté social et solidaire, avec l’appui de l’association régionale des socio-esthéticiennes en Poitou-Charentes et Centre. « Nous sommes là pour permettre à tous l’accès à des soins esthétiques, de beauté et de bien-être. Cela doit permettre de renforcer l’estime et la confiance en soi, dans un lieu favorisant le lien social et la mixité. » L’ouverture est prévue pour mars 2020.

L’Effet Bocal est une épicerie zéro déchet qui a ouvert il y a deux ans à Montmidi. Des ateliers y sont également organisés pour partager les bonnes pratiques et « faire germer un monde meilleur ». Les deux co-gérantes envisagent de créer à côté un petit espace de restauration avec une cuisine partagée.

STS est une entreprise adaptée créée en 2016 à Fontaine-le-Comte, œuvrant dans l’entretien d’espaces verts, la sous-traitance industrielle et le second œuvre. Elle emplois actuellement 30 salariés avec un objectif de 50 d’ici à trois ans. L’entreprise souhaite s’inscrire dans une démarche RSE, notamment en repensant ses achats.

Derrière Vivant, il y a deux femmes : Virginie Colin-Cadu et Hélène Bannier. Entrepreneures à Consortium Coopérative à Ligugé, elles ont décidé de créer un web-média sur la transition écologique, économique et sociale. L’idée est de partager des portraits d’initiatives positives, locales en lien avec l’ESS sur le Poitou et les Charentes.

EcloWtech conçoit et fabrique des douches solaires à partir de matériaux de récupération. Si le concept est idéal pour les festivals, les trois co-dirigeants réfléchissent, avec le soutien de la Croix-Rouge, à une installation en libre accès, sur Poitiers, à destination des personnes sans domicile.

Valen-Tina est un bureau de style et conseil en image qui propose des ateliers alliant théorie et pratique pour des personnes éloignées de l’emploi, en suivi post-médical, en milieu carcéral … « pour se réapproprier son corps et sa féminité pour plus d’égalité des chances ».

M. W.

Partenaire : Inovis asset management