Manchester et Marseille, prochaines destinations de Poitiers-Biard

Publié le 14 novembre 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

sealar

A partir du 1er janvier 2020, le groupement Sealar (société d’exploitation et d’action locale pour les aéroports régionaux) exploitera l’aéroport de Poitiers-Biard, remplaçant ainsi Vinci Airports (lire Info-éco n°43). Derrière cet exploitant aéroportuaire se trouve INSFO, une filiale de la chambre de commerce et d’industrie du Finistère, qui gère déjà les aéroports de Brest, Quimper et Morlaix pour 1,3 million de passagers en 2018, à cela se rajoute 19  ports. A ces côtés prend place CCIMP Infrastructures, société d’ingénierie de la CCI Marseille-Provence, gérant l’aéroport de la ville. Enfin, TPF a 50 ans d’expérience dans l’ingénierie aéroportuaire en France. « La gestion d’équipements, nous savons faire, rassure Frank Bellion, président de Sealar et de la CCI du Finistère. Ce qui nous rassemble, c’est le développement de nos compétences aéroportuaires au service d’aéroports régionaux et mettre notre expertise au service du développement de ces territoires. »

La société vise les 190 000 passagers par an pour 2031, contre 120 000 actuellement. « Nous le ferons en sécurisant les lignes actuelles, mais aussi en proposant de nouvelles destinations pour les professionnels comme les touristes. » Les lignes existantes seront reconduites, notamment vers l’Angleterre. Si Londres est maintenue, Manchester devrait venir se rajouter dès 2020. « Nous y travaillons, nous sommes en discussion », indique Raoul Laurent, directeur général de Sealar. Si Marseille devrait arriver dans trois, voire un an, avec trois à cinq vols par semaine, Madrid, Milan et Bruxelles sont aussi à l’étude. La société souhaite aussi avec une offre adaptée « pour dynamiser l’aviation d’affaires ».

Plus de confort pour le voyageur

Sealar investira également 8 millions d’euros sur l’aéroport, pour notamment restaurer la piste, mais aussi repenser le parcours des passagers.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management