Michel François croit en la force des projets

Publié le 20 avril 2017 | Actualité / Portrait / Une

Payant

michel françois

Maire de Dissay et vice-président de Grand Poitiers au développement économique, Michel François s’engage pour son territoire.

Originaire de la Marne et arrivé à Poitiers pour ses études depuis, Michel François n’a pas quitté la Vienne et s’est investi pour son territoire. Il entre en 1983 à l’Ecole supérieure de commerce de Poitiers pour des études en marketing, commerce et gestion des entreprises. « A la fin de mon cursus, j’ai été embauché par l’école comme responsable de la communication et des relations publiques. Je suis resté dans la région. » Deux ans plus tard, il intègre un groupe de communication régional. « Il y a un fort développement, intensif, mais en 1990, j’ai l’opportunité de créer ma propre entreprise : l’agence de communication Vibrato, à Poitiers. C’est aujourd’hui, mon territoire d’adoption, mon département, ma région. »

Sa vie professionnelle et familiale sont ici et le couple achète une maison à Dissay. « Nous avons été séduits par cette commune, avec ses espaces naturels, les associations, les commerces, les services, aux portes de Poitiers. Il y a une qualité de vie et un environnement naturel qui permettent de respirer. » Ses deux garçons fréquentent l’école de Dissay et avec d’autres parents, Michel François crée une nouvelle association des parents d’élèves “Les p’tits, les grands”. Il en sera le vice-président et le président pendant huit ans. « Cela m’a permis de rencontrer d’autres parents, des enseignants, des élus. » Cet engagement associatif le mène à s’engager pour sa commune. En 2008, il effectue son premier mandat municipal aux côtés de Louis Remblier comme adjoint à la communication et à la citoyenneté. Il est également conseiller communautaire Val Vert du Clain et élu au Pays Haut Poitou et Clain. « J’ai pu découvrir et apprendre les rouages, les relations entre ces différentes collectivités. » En 2014, le maire sortant ne se représente pas. Avec un petit groupe de conseillers sortants, ils décident de constituer une nouvelle liste : Dissay dynamique et durable. « C’est une liste rajeunie, féminisée, avec des personnes impliquées, des profils complémentaires que nous avons proposé. » Elu maire, il a été désigné vice-président du Val Vert du Clain en charge de l’économie.

Redécoupage et changements

Depuis janvier, Dissay fait partie de la nouvelle communauté d’agglomération Grand Poitiers.

« Lorsque l’Etat nous a soumis ce redécoupage, nous avons pesé tous les éléments pour voir quel était le meilleur intérêt pour Dissay. Avec l’équipe municipale, nous avons analysé les impacts financiers, les transferts de compétences, mené des réunions publiques … Si nous voulions peser dans cette nouvelle région, nous ne pouvions rester aussi petit. J’ai toujours milité pour une intercommunalité de projets plus que de gestion. Nous ne sommes pas Poitiers, mais nous sommes sur le même bassin de vie, reliés et complémentaires à la ville centre. » En janvier, Michel François est devenu, avec Philippe Brottier, vice-président de Grand Poitiers au développement économique, au commerce, à l’emploi et l’insertion. « Les thématiques de travail sont variées allant des parcs d’activités aux missions locales, en passant par le plan local d’insertion, les clubs d’entreprises, l’accompagnement des filières … sur ce vaste territoire, nous ne sommes pas trop de deux sur le sujet. C’est passionnant. Et en général je m’investis à fond dans ce que je fais. Il y a matière à travailler. Avec la redistribution des compétences, c’est le début de nouvelles actions. Nous allons mettre en place des politiques publiques pour les 10 à 15  ans qui viennent, pour le développement du territoire. Notre rôle est de créer des éco-systèmes favorables autour de thématiques, de niches comme l’e-sport par exemple, d’attirer tout en étant à l’écoute des besoins, de donner des réponses pour mieux construire ensemble. »

Mathilde Wojylac

Partenaire : Inovis asset management