Oui à la création avec Créa’Vienne !

Publié le 14 juin 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

créa vienne

La remise des prix Créa’Vienne a une nouvelle fois été l’occasion de découvrir de nombreux talents et de belles aventures entrepreneuriales. Organisé par Grand Poitiers et Grand Châtellerault, avec le soutien des deux pépinières (le Centre d’entreprises et d’innovation et la pépinière René Monory), le concours permet de mettre en lumière des porteurs de projet, des créateurs ou repreneurs d’entreprise. 70 dossiers ont été examinés pour 17 finalistes et finalement, 9 lauréats.

Pour le prix Projet, MedCube proposera un service d’interprétation d’examens médicaux à distance pour les centres de soins en difficulté. « Avec la télémédecine, nous espérons améliorer l’accès aux soins », souligne Benjamin Khalifa, un des trois porteurs du projet.

François Guillon et ses Bières de Montmorillon ont raflé le prix Création. « Ce n’est pas évident de monter une brasserie dans un coin un peu perdu, mais entreprendre en secteur rural, c’est possible. Il y a une vraie demande des consommateurs pour découvrir des produits avec une histoire. Dans les projets, après la bière vieillie en fût de chêne, une bière au pain devrait sortir. »

En reprenant Gestic Formation, Jessica Ranger ne s’attendait pas à un tel accueil. Après une reconversion professionnelle, elle devient salariée de cet organisme de formation et revendeur agréé de solutions de gestion. En septembre 2017, elle en devient la dirigeante. « Je reste sur les fondamentaux de l’entreprise, tout en apportant un peu de nouveauté et de fraîcheur. Si tout le monde me disait que j’avais ma place en tant que gérante, ça n’était pas naturel pour moi. Après une remise en question pour savoir quoi apporter à l’entreprise, je me suis lancée. Ça vous traverse et il faut y aller. »

Le prix Valéo est allé à la chocolaterie-pâtisserie La Mélusine, installée à Châtellerault. « C’est une fierté d’avoir repris cette entreprise qui m’a appris mon travail, où j’ai fait mon apprentissage, explique Alexandre Burgault. Je veux conserver cet esprit artisanal et apporter mes recettes (moins de sucre, de nouveaux fruits  …). » Il a récemment décroché un marché avec le Futuroscope.

La plateforme CM Family était ravie de recevoir le prix Innovation. « Nous sommes allés là où il n’y avait personne, pour accompagner les PME, les TPE, les artisans vers les réseaux sociaux et leur permettre ainsi de pérenniser leur activité, précise Guillaume Usannaz. Nous nous attaquons à son développement avec un tour de France en septembre, mais avec la volonté de faire de Poitiers et de la Vienne un cas d’étude concret de la transition numérique des entreprises. Et puis il y a le développement à l’international avec notamment le Portugal. »

L’émotion était palpable lors de la remise du prix Rebond de vie à Karine Ecale, gérante de la ferronnerie d’art Ecale Métallerie. « J’avais une auto-école et l’entreprise familiale était en redressement judiciaire. J’ai appris à souder avec mon grand-père et je ne voulais pas que cette aventure s’arrête en mémoire de ma maman, pour mon mari qui était dans l’entreprise, pour les salariés. La vraie richesse de cette entreprise, c’est le savoir-faire des salariés. Avec la volonté, l’équipe, en restructurant la société, c’était un challenge, mais nous avons désormais un avenir. »

Hide a Moon et leur soutien-gorge à cachettes secrètes ont décroché le pris International. « C’est une fierté pour nous de montrer qu’à Poitiers, il y a aussi de jeunes entrepreneurs, soulignent Adèle Renaud et Paul Chaigne. Nous préparons notre deuxième modèle et le lancement de notre e-boutique. »

Lucie Chauvet avec Crédence Cuisine Déco a décroché le Coup de cœur du CEI. « Ce prix, c’est de la visibilité en plus et plus de confiance en soi. » Un constat partagé par Pierre-Jean Chevy. Créateur de Cocon Mobile, il a reçu le Coup de cœur de la pépinière René Monory pour son activité insolite de conception, vente et location de spas et saunas luxueux, pour du bien-être au naturel. « Après un CAP de menuisier, je suis parti sur l’Hermione et c’est là que l’idée a germé. C’est un projet un peu fou, mais pour moi tout est possible. Ce sera un chemin de longue haleine, mais des concours comme celui-ci permettent de démultiplier les forces. »

M. W.

Plus de photos sur notre page Facebook.

Partenaire : Inovis asset management