La Planète des crocos perd l’un de ses papas

Publié le 26 août 2016 | Actualité / Portrait / Une

Payant

fabrice thète

Fabrice Thète, directeur de La Planète des crocodiles à Civaux, est subitement décédé dans la nuit du 3 août. Le cœur serré, son associé, Luc Fougeirol a repris les rênes du parc en attendant un nouveau gestionnaire.

Il a débarqué dans la Vienne en 2014 avec des rêves plein la tête. Passionné par les reptiles, Fabrice Thète accompagné de Luc Fougeirol, célèbre spécialiste des crocodiles*, a repris cette année là, la gestion de la Planète des crocodiles à Civaux et de l’Ile aux serpents à La Trimouille. Eleveur de serpent dans sa cave, il est le créateur du premier vivarium à Touroparc (71) puis en devient son directeur de 2007 à 2012. Il rejoint ensuite le zoo de Beauval pendant un an avant de vivre sa propre aventure avec Luc Fougeirol et les crocodiles de Civaux. Il entamait sa troisième saison, mais en juillet un mal a commencé à le ronger.

« Un départ trop violent »

« Fabrice m’a contacté en juillet car il ressentait des douleurs au ventre et avait besoin d’un peu d’aide. A mon arrivée, il est parti se reposer chez lui, près de Villefranche et la fin est tragique. C’était un gamin, il n’avait même pas 50 ans », déplore son ami-associé, Luc Fougeirol. Fabrice Thète avait 48 ans, il est rentré à l’hôpital de Villefranche, puis a été transféré à Grange-Blanche à Lyon, mais ses douleurs au ventre lui ont été fatales. « Les médecins ont détecté des problèmes au pancréas et au colon, mais ils ne savent pas vraiment ce qui s’est passé. C’est un départ trop violent. »

Transition en cours

Affecté par la nouvelle, Luc Fougeirol, vadrouilleur professionnel et actuellement consultant à Dubaï, joue les prolongations. « La gestion, ce n’est pas mon métier. J’adore ce site, j’étais là pour la pose de la première pierre avec Jean-Pierre Raffarin, mais je me sens en prison. C’est une prison magnifique, mais on a besoin de moi ailleurs. » Magnifique, le site manque surtout d’un coup de jeune. « Ça fait huit ans que ça n’a pas changé. Fabrice remuait ciel et terre pour faire bouger les choses, ça l’a épuisé. La Planète des crocodiles souffre de son manque de visiteurs et si on ne se renouvelle pas, le parc ne fonctionnera pas. Les élus en sont conscients, mais la lenteur des actions, nuit à tous. »

Lydia De Abreu

*Il est à l’origine de La Ferme aux crocodiles à Pierrelatte (26). Aujourd’hui consultant, il a mené le même genre de projet au Maroc et actuellement à Dubaï.

Site : www.planete-crocodiles.com.

Partenaire : Inovis asset management