Connect with us

Poitiers en mode séduction pour le préfet

Actualité

Poitiers en mode séduction pour le préfet

Il fallait montrer la ville sous ses plus beaux jours et surtout valoriser ses savoir-faire. Invité par le député-maire, Alain Claeys, Pierre Dartout, préfet de la grande région, a visité le CHU de Poitiers et le futur palais de justice.

CHU - 1

Il fallait montrer la ville sous ses plus beaux jours et surtout valoriser ses savoir-faire. Invité par le député-maire, Alain Claeys, Pierre Dartout, préfet de la grande région se rappelle de Poitiers d’il y a 40 ans, lorsqu’il était venu faire ses études. L’an dernier, alors qu’il jouait le rôle de préfet préfigurateur, il avait souligné que l’avantage de Poitiers était d’être à deux heures de Bordeaux … Aujourd’hui, alors qu’elle a perdu son statut de capitale régionale, la ville maintient son dynamisme et souhaite également jouer un rôle dans la grande région.

« Je ne m’attendais pas à cela ! »

Partant sûrement avec plein d’a priori, le préfet de région, a tout simplement conclu sa visite du CHU par un : « Je ne m’attendais pas à cela ! » En effet, le plus grand employeur public de l’ex-Poitou-Charentes se porte bien. Chiffres à l’appui, le directeur, Jean-Pierre Dewitte a valorisé les nombreux atouts de l’hôpital. Pas de dettes, 62 M€ d’investissements en 2015, un centre neuro-cardiovasculaire pour 2017, un pôle de cancérologie moderne et dynamique, des chercheurs de haut niveau … Profitant de cette visite, le directeur de l’hôpital en a profité pour glisser au préfet qu’il était en concurrence avec le Chu de Tours pour la transplantation pulmonaire. « Il ne peut pas y avoir deux centres à 100 km d’écart ! » Le message a été entendu.

Feuillants justiceW

Le palais de justice ouvrira en 2019

Le maire de Poitiers tenait aussi à montrer au préfet « l’un des grands projets financé par l’Etat dans la nouvelle région. Il y a eu beaucoup d’épisodes sur ce dossier, mais je voulais qu’il sorte car il est emblématique. Il en allait de la pérennité de la cour d’appel de Poitiers. » Le futur palais de justice, dans l’ancien lycée des Feuillants, regroupera 4 sites en 1. Dans les 7 400 m2 de bâtiments, il y aura notamment 8 salles d’audience et 11 cabinets d’audience pour 148 magistrats et 150 fonctionnaires de justice. Le site est entièrement rénové, pour y créer les conditions d’une justice « apaisée , pour plus de sureté, de sécurité et de fonctionnalité. « Dans la gamme des palais de justice, c’est un des plus gros projets (53 M€), note la directrice générale de l’Agence publique pour l’immobilier de la justice. C’est un arbitrage fort pour un effort budgétaire sensible. » « C’est un beau projet », avoue Pierre Dartout. L’ouverture est prévue pour début 2019.

L. D. A. et M. W.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut