Connect with us

Poitiers, ville agile et fertile

poitiers claeys

Actualité

Poitiers, ville agile et fertile

Sur les prochaines semaines, la rédaction d’Info-éco va interroger les candidats aux élections municipales sur leur politique économique.

Sur les prochaines semaines, la rédaction d’Info-éco va interroger les candidats aux élections municipales sur leur politique économique avec trois questions : Quels sont les besoins et quelles sont vos propositions pour favoriser le développement économique local ? Quelle carte doit jouer votre territoire en terme d’attractivité ? Quel est votre message aux chefs d’entreprise ?

Poitiers – Parti socialiste – Alain Claeys (maire sortant)

Développement économique local. Technopole Grand Poitiers permet d’accueillir des start-ups, de soutenir l’émergence de nouveaux projets et de les accélérer. Nous devons continuer en ce sens. Des bureaux sont en travaux dans le quartier de la gare car il y a le potentiel pour accueillir de nouvelles start-ups. La situation de Poitiers sur l’axe Paris-Bordeaux, le cadre de vie agréable avec tout à portée de main, la présence des laboratoires de recherche, de grands groupes … le dynamisme est là. Il y a des problèmes de recrutement d’ingénieurs ou de techniciens, nous travaillons sur cette question. Ce n’est pas forcément facile de faire venir des compétences, mais une fois sur place, ils restent. Le télé-travail se développe également beaucoup. Sur les métiers du bâtiment, il faut que les donneurs d’ordre publics puissent travailler avec eux pour anticiper cette transition écologique et numérique et obtenir des marchés locaux. Nous avons aussi le domaine de l’e-sport à travailler. Il y a l’un des plus grands événements français, les formations du Creps, demain nous pourrons avoir un lieu, les locaux actuels de France 3, où rassembler des start-ups en lien avec cette thématique ou mêlant formation et numérique. Poitiers doit être un lieu d’expérimentation dans ce domaine. Sur les commerces, nous devons accentuer le nombre de logements avec des familles aux profils différents pour qu’elles puissent vivre en centre-ville et y travailler. C’est dans cette optique aussi que nous restructurerons le quartier de la gare.

Retrouvez la suite de l’article dans le n°8 du 20 février 2020.

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in Actualité

En haut