Connect with us

R. Ferreira, de la grande distribution à la formation

rafael ferreira

Actualité

R. Ferreira, de la grande distribution à la formation

Directeur du CFA de Poitiers depuis un an, Rafael Ferreira a connu le monde de l’entreprise comme les différents échelons du centre de formation. A l’écoute des besoins des jeunes et des entreprises il concilie les deux mondes pour un meilleur avenir. 

rafael ferreira

Directeur du CFA de Poitiers depuis un an, Rafael Ferreira a connu le monde de l’entreprise comme les différents échelons du centre de formation. A l’écoute des besoins des jeunes et des entreprises il concilie les deux mondes pour un meilleur avenir.

« A l’image d’une majorité de nos jeunes, je ne savais pas trop quoi faire comme métier à l’époque », en sourit aujourd’hui le directeur du centre de formation d’apprentis de la Maison de la Formation, Rafael Ferreira. « Après mon bac, je n’avais pas de parcours prédéfini, alors j’ai fait la fac jusqu’à la maîtrise, mais toujours pas d’idée d’orientation, alors je me suis lancé dans un master 2 en gestion des PME-PMI et ça m’a plu. Un stage dans l’automobile, puis en grande distribution, j’avais enfin trouvé ma voie. » Apprendre le métier de chef de rayon a été une révélation. « J’avais l’impression de gérer une mini-entreprise, j’aimais le contact avec le client comme l’aspect commercial. » Après son service militaire, il intègre Géant Casino à Poitiers et devient rapidement chef de secteur. « Si vous avez la motivation, la grande distribution permet de belles évolutions. » Magasin-école, Rafael Ferreira a eu de nombreuses occasions de former des jeunes à ses côtés. « J’ai toujours aimé former, transmettre. » Et, comme la vie est faite de belles opportunités, en 2000 une place de formateur se libère au CFA de Poitiers et il tente sa chance.

L’art de transmettre avec passion

Une nouvelle aventure démarre pour Rafael Ferreira, d’abord responsable de la section Economie, il devient responsable du pôle Commerce, puis directeur de filière. La directrice, Catherine Descubes Dutemple faisant valoir ses droits à la retraite, Rafael Ferreira tente sa chance. « Nous étions nombreux en lice et mes différentes expériences au sein de la maison on surement joué en ma faveur. »

En poste depuis le 1er décembre 2016, le nouveau directeur poursuit la dynamique en marche. « Nous avons un beau métier, former les jeunes de 16 à 30 ans, c’est passionnant, riche et diversifié. Diplômé ou pas le principal est de s’insérer en fin de parcours. Nos jeunes évoluent, nos formations le doivent également ainsi que notre site qui manquait de fraîcheur. Désormais, ce n’est qu’une question de temps. » En effet, le CFA de la CCI de la Vienne — qui accueille plus de 1 000 élèves — va connaître un grand chantier de rénovation pendant deux ans. «  Nous aurons une nouvelle image auprès des jeunes et nous pourrons créer plus de synergies avec l’industrie. L’industrie ne fait pas rêver, pourtant il y a de belles opportunités et malheureusement pas encore d’émissions télévisés dessus, ça nous aiderait ! »

En attendant, Le CFA maintient ses opérations séduction en entreprises et projette de créer des plateaux techniques « moins traumatisants pour les plus jeunes et nous pourrions également être un lieu de stage pour les élèves de 3e qui veulent découvrir différents métiers ». Des idées, des moyens en cours, le CFA de la CCI veut devenir une référence dans l’apprentissage et la formation.

Lydia de Abreu

Continue Reading

More in Actualité

En haut