Connect with us

Rénover l’habitat pour mieux attirer

châtellerault

Actualité

Rénover l’habitat pour mieux attirer

Aides financières, accompagnement administratif : pour inciter les habitants à rénover leurs logements ou leurs façades, la municipalité met la main à la poche.

 

châtellerault

Aides financières, accompagnement administratif : pour inciter les habitants à rénover leurs logements ou leurs façades, la municipalité met la main à la poche.

Le dynamisme immobilier doit suivre le dynamisme économique et c’est bel et bien la volonté de la municipalité. Objectifs : rénover l’habitat privé et public, remettre sur le marché des logements vacants et revaloriser le centre-ville pour attirer de nouveaux habitants. Sur l’habitat privé, l’engagement financier doit être fort pour être le plus incitatif. Dès 2009, la candidature de Châtellerault à l’opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain des centres anciens (OPAH-RU) lui permet de profiter de 5 M€ sur 2012-2017. « Il faut vraiment attendre la fin 2017 pour faire un bilan, mais pour l’heure une cinquantaine de logements ont déjà été rénovés. La démarche va vraiment s’accélérer dans les derniers mois », soulignent Jean-Michel Meunier, vice président de l’Agglomération en charge du logement et Eugénie Gicquel, responsable du service habitat et gestion du patrimoine à Châtellerault.

Aides financières et suivi administratif

La commune pilote par ailleurs un dispositif d’aide à la rénovation des façades, en centre-ville, sur les bords de Vienne et dans le quartier de Châteauneuf. Le 1er septembre dernier, 18 projets avaient déjà été instruits pour 500 000 € de travaux dépassant l’enveloppe annuelle des subventions prévues (122 000 €/an). Pour 2016, la ville aura distribué 180 000 € de subventions. « C’est la preuve d’une certaine adhésion mais aussi que ces aides sont de plus en plus connues des habitants », affirme Maryse Lavrard, 1er adjoint en charge de l’urbanisme et du patrimoine qui remarque par ailleurs que si les aides financières sont incitatives, le soutien administratif des habitants est aussi primordial. « Notre architecte les accompagne pas à pas dans leur projet. Et notre Maison de l’habitat est un guichet unique pour avoir toutes les réponses sur les opérations de rénovation. » Un partenariat avec la Fondation du Patrimoine sur le bâti remarquable permet d’obtenir d’autres subventions ainsi que des aides à la rénovation en zone de protection du patrimoine architectural et paysage (ZPPAUP). Et aussi, ACT’e, dispositif porté par l’Agglomération de Châtellerault avec le soutien de l’Ademe, offre une expertise technique pour la rénovation énergétique et un accompagnement pour obtenir des aides financières. Un panel d’aides non négligeables dans le budget des habitants car si les travaux permettent de donner une autre image de la ville, les châtelleraudais ne sont jamais certains d’apporter une plus-value à leur maison. Sur l’habitat public enfin, Châtellerault a profité du programme de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), sur la plaine d’Ozon. « Une grande tour va être déconstruite d’ici la fin de l’année, mais le travail réalisé a largement contribué à changer l’image de la ville de Châtellerault », reconnaît Eugénie Gicquel. Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) sera mené cette fois dans le quartier du Lac des Renardières.

M. N.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut