Connect with us

Réouverture des plages en Charente-Maritime

réouverture plages charente-maritime

Actualité

Réouverture des plages en Charente-Maritime

Les maires de 34 communes littorales de Charente-Maritime ont obtenu de la préfecture la réouverture des plages.

Les maires des communes littorales, appuyées par leurs communautés d’agglomération ou de communes, en ordre de marche ont obtenu de la préfecture la réouverture des plages. « C’est une nécessité sociale car les gens ont besoin de voir la mer, mais c’est aussi une nécessité économique, pour les locations de tourisme, les sports nautiques et ce même si les hôtels et les restaurants demeurent fermés », justifie le maire de Châtelaillon-Plage, Jean-Louis Léonard, également président délégué pour la partie atlantique de l’Association nationale des élus du littoral (Anel), qui a l’oreille du gouvernement.

5 points majeurs

Organisées, les communes ont apporté à la préfecture jeudi 13 mai les dernières retouches à leur protocole de gestion des flux sur le littoral pour répondre aux exigences sanitaires. « Nous nous sommes entendus sur 5 points majeurs, détaille Lionel Quillet, président de la Communauté de communes de l’île de Ré. Les horaires d’ouverture des plages sont entre 7 ou 8h et 19 ou 20h. Ce sont des plages dynamiques où l’on peut pêcher à pied ou faire du sport, mais pas rester allongé sur la serviette ni faire de barbecue. Il y a des cheminements très clairs pour entrer et sortir. Nous devons rester vigilants à la gestion du mobilier urbain (cabines, toilettes …). Et un accès à la mer est autorisé pour les loueurs de matériel et les clubs sportifs selon chaque commune. L’accord de la préfecture dès le vendredi 14  mai, nous permet de nous rôder pour le week-end de l’Ascension. »

Des plages resteront fermées

« Fournir du gel hydroalcoolique sur les plages ne sera pas obligatoire, poursuit Stéphane Villain, futur maire de Châtelaillon-Plage et président de Charentes Tourisme. En revanche les douches de plages seront proscrites et les sanitaires devront être nettoyés régulièrement. Mais ça, toutes les communes ne le pourront pas, faute de personnel suffisant. » C’est pourquoi de nombreuses plages devraient rester fermées. Le maire de Saint-Clément-des-Baleines, sur l’île de Ré, ne formule aucune demande. « On est 640 habitants, on ne peut pas engager un agent de surveillance de la voie publique (ASVP) rien que pour la plage. Et il ferait comment pour surveiller un espace de 3 kilomètres tout seul ? » « On pense que plus de la moitié des plages seront rouvertes », s’est avancé Lionel Quillet. Et cette situation devrait durer au moins jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, fixée pour le moment au 10 juillet. 

O. G.

Après instruction des demandes, le préfet a autorisé la réouverture au 19 mai :

  • de plages dans les communes d’Angoulins, Ars-en-Ré, Aytré, Bourcefranc-Le Chapus, Chatelaillon-Plage, Dolus d’Oléron, Fouras, Ile d’Aix, La Brée-les-Bains, La Couarde-sur-Mer, La Flotte, La Tremblade, La Rochelle, Le Bois-Plage-en-Ré, Le Château-d’Oléron, Le Grand-Village-Plage, Les Mathes-La Palmyre, Les Portes-en-Ré, L’Houmeau, Loix, Marennes-Hiers-Brouage, Meschers, Port des Barques-Île Madame, Rivedoux-Plage, Royan, Saint-Denis d’Oléron, Saint-Georges-de-Didonne, Saint-Georges d’Oléron, Saint-Martin-de-Ré, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains, Sainte-Marie-de-Ré, Vaux-sur-Mer.

Toutes les plages pour lesquelles les maires ont fait une demande sont maintenant rouvertes en Charente-Maritime. 34 communes ont ainsi obtenu une dérogation d’ouverture de plages.

  • de plans d’eau dans les communes de La Couarde, Rochefort, Saujon, Trizay, Vaux-sur-Mer.
  • de 12 musées à Grand-Village-Plage, Jonzac, La Rochelle (musée maritime, musée du nouveau monde, muséum d’histoire naturelle), Saintes, Saint-Martin de Ré, Saint-Pierre d’Oléron et Trizay.

Plus sur charente-maritime.gouv.fr.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut