Toni Da Costa, le numérique local

Publié le 4 décembre 2017 | Actualité / Portrait / Une

Payant

toni da costa

Directeur et associé de Vienne Documentique et vice-président du SPN pour la Vienne, il prépare activement les Rencontres nationales du numérique.

Depuis cinq ans maintenant, Toni Da Costa, directeur du pôle informatique de Vienne Documentique s’investit dans l’organisation des Rencontres nationales du numérique. « Depuis le départ, je crois à cette manifestation. Elle prend chaque année un peu plus d’ampleur. Et particulièrement cette année, c’est un grand boom en passant d’un à cinq jours, avec des lieux différents, des publics différents. Tout cela, c’est aussi possible car nous nous appuyons sur Cobalt et son essor, tout en restant dans la continuité de l’événement. »

Sa participation à l’événement est en lien avec son implication au sein du SPN, le réseau des professionnels du numérique en Poitou-Charentes. « Daniel Vergnes, le fondateur de Vienne Documentique, a fait partie des premiers membres du Seuil du Poitou Numérique. Des entreprises locales avaient décidé de se grouper pour répondre à des appels d’offre face à des groupes nationaux. L’association a connu un essor régional, puis est devenue l’un des clusters le plus structuré en France aujourd’hui. » Toni Da Coste est ainsi depuis six ans au bureau du SPN et depuis cette année, vice-président pour la Vienne. « Dans notre secteur, nous sommes impactés par la transformation numérique, nous-mêmes mais aussi nos clients. C’est important pour moi d’être à jour des nouvelles tendances, de nouveaux enjeux et même si cela ne touche pas directement mon métier, c’est comprendre l’environnement de mes clients pour mieux les accompagner. Le SPN m’a également permis de trouver des partenaires de travail en local. »

Se développer en local

Le développement du territoire local, Toni Da Costa s’y emploie chaque jour. Poitevin d’origine, il obtient son bac pro d’informatique en apprentissage par le biais de la Maison de la formation. Embauché dans une entreprise qui s’occupe de téléphonie, il part ensuite sur Toulouse pour trois ans. « Nous voulions revenir dans la région avec ma femme. » C’est ce qu’ils font, grâce à son ami Grégory Savignard — devenu aujourd’hui son associé. Toni Da Costa entre en 2002 à Vienne Documentique en tant que commercial. « Ma force, c’est d’être commercial, mais avec un regard technique. » Il gravira les échelons, passant de responsable commercial à directeur de service, pour devenir directeur du pôle informatique et associé. « Depuis cinq ans, avec mon associé, nous sommes entrés au capital de l’entreprise. » Ils reprennent ainsi en douceur les rênes de l’entreprise et la suite de Daniel Vergnes.

Les deux associés ont également créé en début d’année, la « petite sœur » de Vienne Documentique à Limoges : Limousin Digital Services. « C’est une région qui vit un peu comme ici, avec du potentiel. Ici, comme là-bas, nous travaillons en local avec des petites entreprises, des collectivités et des grands groupes. » La société compte aujourd’hui 32  salariés, elle est spécialisée la fourniture de services informatiques, d’impression et de téléphonie aux professionnels. « Avant, nous installions des serveurs, des ordinateurs, des réseaux, aujourd’hui tout passe par le cloud. Nous proposons moins de matériel et plus de services, de conseils, de sécurité. L’enjeu est bien d’accompagner nos clients dans leur transformation numérique, de les conseiller sur la sécurité de leurs données. Ce sujet en particulier est développé depuis longtemps dans la société, mais si hier il était plus confidentiel, aujourd’hui c’est un sujet majeur. Demain sûrement, d’autres sujets mineurs aujourd’hui deviendront nos principaux métiers. »

M. W.

Partenaire : Inovis asset management