Une enveloppe de 20 M€ pour les entreprises

Publié le 24 septembre 2014 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

conseil régional poitou-charentes jean-françois macaire« Dans cette période difficile, nous mettons en place un dispositif de soutien aux PME de 20 millions d’euros, présente Jean-François Macaire, président de la Région Poitou-Charentes lors de la commission permanente du vendredi 19 septembre. Pour une compétitivité durable, nous réalisons un plan de soutien à l’investissement industriel en accompagnant l’amélioration des équipements industriels, les investissements pour la transition énergétique et la formation des salariés. Suite à la présentation aux chefs d’entreprise, nous allons également rajouter un fonds de retournement. Certaines entreprises connaissent des difficultés de trésorerie, mais peuvent se sortir de cette situation en présentant de nouveaux produits. » Autre piste, sur l’innovation la Région veut aider les projets à éclore en finançant par exemple la venue d’un consultant. Côté recrutements, la mise en place de passerelles entre les secteurs en demande (l’aéronautique) et ceux en difficulté (automobile) sera encouragée. Enfin, La Région mettra des moyens supplémentaires sur la croissance des entreprises, en aidant « des champions à émerger ». « Par cette réunion, nous avons pu muscler notre dossier au profit des entreprises », explique Jean-François Macaire.

Pas de plus, mais un redéploiement

Si l’opposition salue la volonté de se mobiliser dans une situation difficile, elle pointe l’effet d’annonce et le manque de clarté sur la provenance des 20 millions d’euros mobilisés. « Ce n’est en aucun cas une enveloppe supplémentaire », souligne Olivier Chartier, élu régional. Après les détours de Jean-François Macaire, Yves Debien a souhaité être plus précis : « Nous tirons cette enveloppe du budget actuel, de crédits existants, mais non encore affectés. Tout au long de l’année, nous cherchons également des sources d’économies systématiques. Tout cela nous permet de dégager un financement sans augmentation d’impôts, ni de la dépense publique. » Philippe Rabit dénonce, au non de l’opposition, un plan de plus. « C’est encore un moyen de distiller notre aide et non de la concentrer. »

Soutien à la filière Image

La commission a également adopté un plan de soutien à la filière image. « Nous souhaitons permettre le développement de son périmètre géographique et technologique. En élargissant les thématiques (image et numérique, formation ou aéronautique), plus d’entreprises pourraient être concernées, explique Jean-François Macaire. Il faut plus de liens inter-filières, notamment à travers le SPN ou 16 000 Images. » Un conseiller de l’agence régionale de l’innovation sera présent à Angoulême. La Région soutiendra également les groupements d’offre : 50 000 € pourront être mobilisés pour aider à la construction d’un dossier. « Nous sommes plus sur une logique d’accompagnement. »

M. W.

Partenaire : Inovis asset management