Vent portant pour les relations avec la Chine

Publié le 29 août 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

horizon international

Le programme de développement économique Horizon International aura beaucoup fait gloser et beaucoup fait douter mais, sept ans après son lancement, le Conseil départemental de la Charente-Maritime commence à en tirer les fruits.

Au départ, en 2012, cela s’appelait Horizon Chine. Ce programme de développement à l’international ne concernait alors que la Charente-Maritime et les entreprises de ce département. Avec un seul but, faire des affaires avec la Chine. En 2017, changement de politique, cette plateforme d’assistance à l’export s’est ouverte au Canada et à Dubaï et a  accueilli la Charente, les Deux-Sèvres et la ville de Saintes, en attendant que la Dordogne, les Pyrénées-Atlantique et les communautés d’agglomération de Grand Angoulême et Grand Poitiers franchissent le pas. Les concrétisations récentes en Chine devraient les faire encore réfléchir.

Développer les sports nautiques

Sylvie Marcilly, qui préside le programme Horizon International, est en effet revenue tout sourire de son voyage en Chine fin juillet. « Le président chinois Xi Jinping veut développer les sports nautiques et un investisseur chinois, monsieur Wang, a lancé la transformation d’une partie du port de Qinhuangdao en site touristique avec club de voile, restaurants, hôtels, magasins … C’est là qu’a été inaugurée une école de voile aux couleurs de la Charente-Maritime, avec un espace de promotion de notre département, du cognac, du fort Boyard. C’est formidable parce que cette ville de 3 millions d’habitants fait partie de la province du Hebei, qui se trouve entre Pékin et la mer jaune. Les habitants de Pékin sont tout proches. »

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management