Pédaler, Marcher, s’Orienter, c’est son activité !

Publié le 30 mai 2014 | Actualité / Entreprises

Philippe Merlier propose une nouvelle activité pour découvrir le territoire.

Philippe Merlier propose une nouvelle activité pour découvrir le territoire.

PMO, Pédaler, Marcher, s’Orienter toujours à la pointe du tourisme high-tech promet pour cet été des week-ends à la fois ludiques, passionnants et sportifs.

Philippe Merlier est un organisateur sportif heureux. Avec Pédaler, Marcher, s’Orienter (PMO), cet ex-organisateur du raid Vienne pendant 12 ans, a dans ses projets immédiats la mise en œuvre d’un géocaching. Les week-ends de juillet et août, il proposera de relier en canoë Jaunay-Clan jusqu’à l’ancienne manufacture d’armes et cycles de Châtellerault.

La formule s’appuie sur un aspect ludique. « Pour moi, c’est un challenge sportif de plus qui valorise à la fois la rivière du Clain, le tourisme vert en général et qui devrait maintenir plus longtemps les estivaliers venus de France et de l’étranger sur les terrains de camping situés à proximité. L’activité géocaching que je propose utilisera la technique du géo-positionnement par satellite pour trouver la cachette d’un objet. » C’est en quelque sorte, un jeu de chasse au trésor qui répond à une demande croissante de la population, de plus en plus sportive et passionnée par les nouvelles technologies. Chaque fin de semaine, 22 caches dissimulées à proximité des berges du Clain et contenant un indice seront à découvrir. Les participants seront obligés à des endroits bien déterminés de s’approcher des berges, de poser les pagaies et de courir. « L’indice sera placé dans un bocal de verre, genre pot de confiture, fermé hermétiquement par un couvercle représentant une abeille, j’ai tenu à ce que l’activité sportive proposée soit également axée sur le thème sur la biodiversité. L’abeille polinisatrice en est le parfait symbole. »

Sport et haute technologie

Le parcours s’effectuera sur la journée, les participants se muniront de leur GPS ou de leur iPhone. Ceux qui coller au terrain pourront consulter une bonne vieille carte papier avec une boussole. La descente du Clain en canoë sera l’occasion de découvrir le tourisme autrement : le château de Dissay, la base de loisirs, le lac et le golf de Saint-Cyr, le moulin des Coindres et le barrage de Soué à Naintré, plus loin, la pointe de Forclan, Châtellerault et sa manufacture … « Il y avait autrefois sur ce parcours une quinzaine de moulins qui tiraient leur force motrice du Clain pour alimenter les usines d’affutage et coutellerie. L’association PMO avait pour objectif de promouvoir et de développer la pratique du sport et des loisirs de pleine nature, de les rendre accessibles à tous, le tout dans un contexte favorisant la découverte touristique de la Vienne, pays d’art et histoire. »

A l’heure des tests

Toutes les fins de semaines de juillet et août seront concernées, sauf si la météo se montre vraiment exécrable. Les détails d’organisation, les inscriptions préalables des groupes, des familles, les téléchargements de la feuille de route, les lieux de cachettes, 22 en tout pour une distance de 22 km, les remises de trophées pour les découvreurs les plus rapides … sont en cours d’essai et de réflexion. « Il nous reste un bon mois, d’ailleurs la reconnaissance des parcours est presque achevée. Les élus concernés et les responsables du tourisme du département estiment que c’est un bon projet. » Les descentes du Clain en canoë sur une ou deux journées avec possibilité de bivouac au moulin des Coindres pour les personnes qui ne souhaitent pas participer directement au géocaching sont maintenues.

A. R.

Contact : 06 10 04 56 83 ou www.ass-pmo.com.

 

Partenaire : Inovis asset management